LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

La revue du web 30/03/11

4 min
À retrouver dans l'émission

Par Thomas CLUZEL

Le ton est prudent et sans aucun esprit polémique ou partisan mais le message lui est clair ... Ce matin ... dans une tribune commune publiée par le journal LE PARISIEN ... les représentants des six grandes religions de France désapprouvent la tenue du débat sur la laïcité tel qu’il est proposé à ce jour par le président de l’UMP Jean-François Copé ... Le débat disent-ils est toujours signe de santé et de vitalité mais ... un parti politique fût-il majoritaire est-il la bonne instance pour le conduire seul ? ... Les religieux posent donc la question ce matin ... sans y répondre directement mais en réclamant toutefois je cite ... de ne pas ajouter de la confusion dans la période trouble que nous traversons ... Et en affirmant qu'ils militent déjà ensemble pour une laïcité de bonne intelligence ... et bien il ne fait aucun doute en réalité que pour eux la réponse est non.

Et d'ailleurs ... à voir les plus hauts dirigeants de la majorité présidentielle se disputer publiquement quant à l'opportunité d'un débat sur la laïcité ... et bien on peut se demander pourquoi Nicolas Sarkozy et Jean-François Copé y tiennent autant ... écrit pour sa part Guillaume Goubert ce matin dans les colonnes de LA CROIX ... Ce sujet mérite-t-il de prendre pareil risque de zizanie à un an d'une élection présidentielle qui ne se présente pas très bien pour Sarkozy et l'UMP ? ... Alors bien évidemment ... ce choix peut s'expliquer et notamment par une tactique politique ... comprenez occuper un terrain que le Front national cherche sans cesse à préempter ... Mais à cela ... on peut encore ajouter une autre hypothèse précise l'éditorialiste ... Dans une époque où les contraintes économiques internationales sont extrêmement fortes sous l'effet de la mondialisation ... et bien les marges de manœuvre sont faibles sur le terrain des réformes sociales et fiscales ... Du coup ... la tentation est grande pour les partis politiques de mettre en avant des sujets dits de société permettant d'afficher finalement ... à peu de frais des choix et des différences ... Par exemple ... à droite ... la défense d'une certaine identité française ... Et ce alors que les préoccupations principales des Français sont ailleurs.

Georges Valance dans L'ECLAIR DES PYRENNES ne dit pas autre chose ce matin ... C'est un fait acquis chez beaucoup d'hommes politiques de droite comme de gauche ... les débats sur l'islam ... la laïcité ou d'autres problèmes de société de cette sorte pourraient expliquer pour une grande part le bon score du FN et ... à l'inverse ... les difficultés de la majorité présidentielle ... Peut-être ... Sauf sauf que cette vision idéologique des choses pèche sur un point essentiel écrit l'éditorialiste ... Elle sous-estime l'impact de la crise économique sur le mental des Français et leur comportement électoral ... Un impact d'autant plus fort d'ailleurs que se développe depuis quelques mois une sorte d'inflation larvée ... avec une hausse des prix particulièrement marquée pour les achats indispensables qui pèsent le plus lourdement sur le budget des ménages.

Et Xavier Pinon dans LA MONTAGNE de résumer ce matin ... le débat sur l'islam ou la laïcité divise en réalité ceux dont le président lui même qui veulent répondre aux exaspérations des Français tentés par l'extrême droite ... et puis ceux qui le jugent non seulement provocateur pour les musulmans ... mais aussi inutile compte tenu de la législation actuelle ... et surtout déplacé par rapport aux attentes sociales des Français.

Quoi qu'il en soit ... et en dépit hier soir des pétitions de principe de Jean-François Copé et François Fillon affirmant tous deux que "l'incident est clos" ... la polémique n'était pas encore retombée précise pour sa part Michel Lepinay dans PARIS NORMANDIE ... Le supplice de printemps écrit-il n'est pas encore terminé.

Au fond ... on a presque envie d'écrire en ce lendemain de défaite électorale pour la majorité que le PS a treize mois pour perdre la présidentielle ... et Nicolas Sarkozy autant pour remonter la pente et espérer l'emporter ... La charge féroce de Jean-François Copé contre François Fillon ... tout de même le patron du parti présidentiel accusant le chef de la majorité de manquer à la solidarité envers l'UMP dans le débat sur la laïcité montre que la droite est au bord ... sinon de la crise de nerfs ... du moins de l'implosion écrit pour sa part Didier Louis dans LE COURRIER PICARD.

Et pourtant ... au fond ... la laïcité c'est assez simple conclue Francis Brochet dans LE PROGRES DE LYON ... Ca peut tenir en une phrase ... Rendez à César ce qui appartient à César ... et à Dieu ce qui appartient à Dieu ... Une phrase que l'on trouve d'ailleurs en toutes lettres dans le Nouveau Testament mais également en esprit dans la loi cette fois-ci de 1905 ... et depuis ce matin donc en substance dans cette tribune cosignée par les représentants de Dieu sur terre ... du moins sur terre française ... Tous disent au César de l'Elysée ... gardez ce qui vous appartient, c'est-à-dire le débat politique et rendez nous la paix ... Alors on doute que César apprécie le prêche ... Il avait pourtant clamé son amour des hommes de Dieu jusqu'à les estimer plus utiles à la République que les instituteurs ... Merci pour tout ... mais chacun à sa place et les ouailles seront bien gardées viennent-ils de lui répondre ... Et comme on dit en latin chrétien ... pax vobiscum ... que la paix soit avec vous.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......