LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

La revue du web de Thomas CLUZEL 18/05/11

6 min
À retrouver dans l'émission

Par Thomas CLUZEL

Alors ce matin vous l’imaginez … les pages des journaux se feuillètent encore comme un long très long feuilleton à suspens … avec toutefois une nouvelle série ce matin qui elle aussi pourrait connaître un certain succès … tant l’impatience est aujourd’hui perceptible face à la quasi certitude de connaître bientôt la vérité … Cette histoire c’est celle du vol AF447 … Car vous le savez les fameuses boîtes noires de l’Airbus Rio Paris vont enfin parler écrit Michel Colomès sur le site de l’hebdomadaire LE POINT … Sauf … sauf que le travail d'assèchement et d'extraction des cartes mémoire auquel s'est livré l'équipe du Bureau d'enquêtes et d'analyses depuis qu'elle a récupéré les enregistreurs de vol ne devrait pas a priori autoriser d’anticiper l'analyse des données comme vient pourtant de le faire Airbus avec une légèreté étonnante … Manifestement l'avionneur semble pour le moins pressé de prendre date … pour s'exonérer de toute faute dans l'accident de l'A330 qui le 1er juin 2009 a entraîné la mort de 228 passagers et membres d'équipage ...

Et c’est ainsi notamment précise le journaliste … que le constructeur dont un millier d'appareils du même type volent aujourd'hui sous le pavillon de nombreuses compagnies a adressé lundi dernier un message à ses clients … Le but de cette circulaire … leur faire savoir que "les analyses préliminaires" permettent de conclure "qu'il n'y a pas de recommandation immédiate" à faire aux utilisateurs de l'A330 … Traduction … puisqu’aucune mesure nouvelle n'est à prendre pour assurer la sécurité des vols des A330 … ce n'est donc pas Airbus qui peut être tenu pour responsable de l'accident du Rio-Paris … Et si ce n'est pas le constructeur c'est donc l'équipage ...

Quinze jours à peine après la récupération des boîtes noires au fond de l'Atlantique Sud … les grandes manœuvres ont donc commencé entre les deux protagonistes qui peuvent être tenus pour responsables de la catastrophe … Airbus et Air France ... Avec comme arbitre de cette bataille à peine feutrée pour se repasser la patate chaude : le BEA ... le Bureau d'enquêtes et d'analyses … Alors très agacé de voir qu'Airbus dans ses accusations ne tient pas compte de ce que l'enregistreur de paramètres détient 1 300 données qu'il faut non seulement décrypter … mais analyser … ce qui prendra des semaines … le BEA furieux a donc publié un communiqué : "Sacrifier au sensationnalisme en publiant des informations non validées … alors que l'exploitation des données des enregistreurs de vol ne fait que commencer est une atteinte dit-il au respect des passagers et des membres d'équipage décédés … et d’ajouter : "À ce stade de l'enquête … aucune conclusion ne peut être tirée." … Et c’est vrai que le Bureau d'enquêtes et d'analyses a quelques raisons de manifester cette prudence quant à l'exonération de l'avion et de ses équipements de toute responsabilité précise Michel Colomès ... Dans un rapport récent sur la fiabilité des fameuses sondes Pitot dont la défaillance avérée pourrait être une des causes de la catastrophe du Rio-Paris … le BEA … après avoir répertorié plus d'une trentaine d'incidents de vol signifiait que ces sondes "ne paraissent pas adaptées aux vols à haute altitude" … en raison d'un risque d'obturation par des cristaux de glace ... Alors fort heureusement rassurez-vous … toutes les compagnies ont depuis l'accident remplacé les anciennes sondes Pitot ... Ce qu'Airbus avait jugé inapproprié avant le crash ...

Alors de l’A330 à DSK … puisqu’il faut bien se rendre à l’évidence l’affaire Dominique Strauss Kahn continue bien évidemment d’occuper l’essentiel des colonnes des journaux… la transition est a priori facile … C’est en effet dans cet Airbus A330 que l’homme aurait lancé samedi dernier aux deux officiers qui venaient l’interpeller : «De quoi s'agit-il ?» ...

Alors de quoi s’agit-il justement ? Et bien en attendant les conclusions de l'enquête ... l'hebdomadaire LES INROCKUPTIBLES à choisi de solliciter le psychanalyste Serge Hefez pour essayer de comprendre mieux la fascination qui semble s'exercer aujourd'hui autour de ce scandale ... Ce que je trouve le plus significatif écrit-il … c’est le sentiment de compassion ... en France tout au moins à l’égard du héros de cet épisode dramatique ... Sans doute parce que les gens en perçoivent la dimension d’autodestruction ... La mise en place d’un mécanisme intime ... inconscient et finalement assez partagé qui fait qu’à un moment … lorsque nous sommes sur le point de réaliser nos désirs existe la tentation de jouer contre nous-mêmes ... comme si l’on était la proie d’une force tellurique qui dans ce cas précis atteint une tête unanimement reconnue comme bien faite et balaie toute rationalité ... Un homme au summum de sa gloire ... qui a le statut d’un dieu et redevient humain même si comme pour Icare le retour sur terre est particulièrement brutal pour aboutir à la mort et dans ce cas précis ... à tout le moins à une mort symbolique et quoi qu’il arrive à une mort politique ... Et le psychanalyste de préciser … J’ai toujours été frappé dit-il par les propos de Nicolas Sarkozy dans le livre de Yasmina Reza sur sa campagne "L’aube, le soir ou la nuit" . Après sa victoire le chef de l’Etat expliquait en substance : maintenant que je suis élu ... que j’ai atteint mes objectifs ... je me demande ce qu’il me reste à faire ... c’est comme si j’avais brûlé toutes mes cartouches ... Or sur le plan inconscient on ne réalise pas ses fantasmes sans danger prévient le psychanalyste ... Ce sentiment de vide peut donc provoquer des retournements de situation ... Le narcissisme triomphant peut conduire le chef bien aimé à devenir un tyran obscène ... ou comme c’est peut-être le cas pour DSK à un comportement suicidaire ...

Ces personnages sont finalement des idoles ... ils agissent sur nous comme des héros ... ils ont une dimension mythique qui nous parle très fortement ... Et lorsque leurs histoires comme aujourd’hui atteignent une dimension planétaire et bien ils provoquent chez nous une ... fascination ... qui oscille entre le plaisir et le dégoût ... Ils disent quelque chose de nous-mêmes ... Mais c’est la chute qui nous les rend proches ... Et le psychanalyste de conclure … la conduite supposée de DSK me fait penser à celle de Zidane ... Voilà un homme au comble de la gloire ... admiré de tous ... à son exact apogée ... et qui d’un coup de boule casse son mythe comme si soudain il refusait son destin ...

Alors pour terminer rapidement je vous invite à lire sur le blog de MEDIAPART l’écrivain et romancier Emmanuel Tugny ... lequel s’interroge lui sur la fonction de l’hypothèse … et dieu sait si les hypothèses justement qui entourent cette affaire comme celle d'ailleurs de l'AF447 sont légion … La fonction principale de l'hypothèse dit-il n'est peut-être pas au fond de délimiter le champ du possible ... Non l'hypothèse est avant tout faite pour créer du double ... Elle invente un double du réel en l'absence du réel … et formule une forme du vrai qui vient combler l'absence angoissante du vrai ... Elle a donc pour fonction en somme de rassurer celui qu'effraie le silence du vrai ... Ainsi l'hypothèse serait une sorte de prothèse ... greffée sur le temps ... et qui lui rend la parole lorsque son silence inquiète ... Car le silence du monde nous livre pieds et poings liés à la stupéfaction à la terreur à la vanité de l'emprise rationnelle ... Et c’est ainsi donc qu’en formulant des hypothèses ... et bien nous nous préparons à endurer le pire ... ce qui approche quoi qu'il arrive ... et que nous pressentons intolérable.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......