LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

La revue du web par Thomas Cluzel 20/05/11

4 min
À retrouver dans l'émission

Par Thomas CLUZEL

Peu avant le début de l'audience la salle est déjà comble ... mais plutôt silencieuse ... hormis les sirènes de police qui parviennent de l'extérieur ... raconte ce matin l’envoyée spéciale du journal LIBERATION Cordélia Bonal. Et puis et puis arrive Dominique Strauss-Kahn. Rasé de près, non-menotté, en chemise bleu et costume gris. Comme attendu ... son avocat plaide pour la libération sous caution après trois nuits passées en prison .... Sauf que pour le procureur, Strauss-Kahn a de « bonnes raisons de fuir », et il en a qui plus est les « moyens personnels, politiques et financiers ».15h30, interruption de séance, On comprend alors que le juge veut examiner davantage d'éléments et rendra sa décision dans la foulée ou le lendemain écrit la journaliste. Strauss-Kahn lui est reconduit hors de la salle. Il y a de la fébrilité dans l'air. A la reprise le juge annonce finalement la liberté contre le versement d'une caution ... un million de dollars assortie d'un dépôt de garantie de cinq millions et l'assignation à résidence avec surveillance électronique et gardien. Une nouvelle audience est fixée au 6 juin prochain. Alors difficile à cet instant de saisir la réaction de Dominique Strauss Khan admet l'envoyée spéciale de LIBERATION. A la fois inculpé de crime sexuel ... mais sur le point de sortir de prison DSK ressort par le fond de la salle. Un sourire esquissé et un léger signe de la main à son épouse et à sa fille, c'est tout ce que Strauss Khan livrera dans la salle 51 de la cour suprême de New York.

Alors DSK a bien dû tout de même pousser un soupir de soulagement écrit Hélène Vissière sur le site de l’hebdomadaire LE POINT. Car même si les conditions de sa libération provisoire ont été durcies c'est peu de dire qu’elles n’auront rien à voir bien entendu avec sa détention à la prison de Rikers.

A cette nuance près toutefois ... précise aussitôt son confrère de SUD OUEST Yves Harté que cette liberté surveillée avec des gardiens armés à ses côtés ... ne sera que la miette octroyée contre une petite fortune .... un coin de soleil dans le paradis des plus puissants, cette caste intouchable qui ne saurait connaître ce que connaît l'essentiel de l'humanité. Hier, plus tôt que prévu, le grand jury s'est prononcé. Il a inculpé Dominique Strauss-Kahn d'agression sexuelle en sept points, qui peuvent lui valoir de passer les dernières années de sa vie dans une geôle. Mais arrive-t-il à en comprendre l'essence même interroge le journaliste ... lui ... le prévenu pas comme les autres.

Car c’est vrai que les montants des garanties offertes à la justice américaine laissent rêveur ... renchérit encore Patrick Fluckiger dans les colonnes de L’ALSACE ce matin … Un million de dollars de caution et encore cinq millions de garanties bancaires. N'importe quel citoyen ne peut pas se payer ce genre d'investissement écrit-il avant d’ajouter. Les Français n'ont donc pas fini d'être sidérés devant cette affaire.

Alors Strauss-Kahn a donc obtenu de sortir, sous caution de la prison de Rikers Island. Mais ce n'est pas la reconnaissance de son innocence. DSK remis en liberté, mais DSK inculpé rappelle notamment Fabrice Rousselot ce matin dans LIBERATION. Une inculpation qui recouvre les sept charges retenues contre lui dont celle de tentative de viol.

DSK reste accusé de faits très graves. Mais on est soulagé estime pour sa part Jacques Camus dans LA REPUBLIQUE DU CENTRE … Alors non pas spécialement pour DSK mais parce que désormais, la justice va prendre un cours normal, plus proche de celui qui nous est familier. C'en est fini de cette traque qui avait quelque chose d'épouvantable. C'en est fini de ces photos exagérément et inutilement humiliantes, de ces gros plans sur la prison de l'enfer et de ces regards impudiques par les trous de serrure. Oui, on est soulagé qu'un vrai procès commence et mette fin à tous ces faux procès intentés dans une atmosphère suffocante et un climat irrationnel. Et Jacques Camus de dresser la liste de ces faux procès … contre la justice américaine … contre les médias français … contre des conspirationnistes de tous poils... Avant de conclure … On ne souhaite rien d'autre, maintenant, qu'un procès digne, dans lequel DSK va devoir définir sa stratégie.

Enfin dans un article de L’EXPRESS barré du bandeau « exclusif » ce matin Michel Colomès lui préfère s’en tenir ce matin aux derniers mots de Dominique Strauss Khan avant son avant d'être invité par deux policiers à quitter le siège de la Business Class sur lequel il avait pris place pour se rendre à Paris. Une interjection d'autant plus leste que faite à voix haute précise-t-il … devant le personnel navigant commercial … Interjection à l'adresse de l'une des hôtesses … Quel beau cul

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......