LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Les principaux scandales de pédophilie qui entourent l'Église catholique dans le monde

Pédocriminalité dans l'Église : les conclusions du rapport Sauvé s'annoncent accablantes

13 min

L'heure de vérité pour l'Église catholique de France : la Commission Sauvé, qui enquête sur l'ampleur de la pédocriminalité depuis les années 1950, rend ses conclusions ce mardi. Près de 3 000 agresseurs identifiés. Le clergé a-t-il couvert de façon systématique ces violences sexuelles ?

Les principaux scandales de pédophilie qui entourent l'Église catholique dans le monde
Les principaux scandales de pédophilie qui entourent l'Église catholique dans le monde Crédits : Vincent LEFAI, Sabrina BLANCHARD, Gal ROMA / AFP - AFP

Pédocriminalité dans l'Eglise : séisme attendu avec le rapport de la Commission Sauvé, qui enquête sur l'ampleur des violences sexuelles sur enfants et adolescents depuis les années 1950, publie ses conclusions, accablantes, ce mardi matin. Le pape François sait déjà que le rapport est sévère et des diocèses ont prévenu leurs fidèles : il faut s'attendre à un "choc",  à une "déflagration", avec la publication, ce mardi matin, de la commission indépendante chargée d'enquêter sur les violences sexuelles dans l'Église depuis les années 1950. 2.500 pages dans ce rapport, présidé par le conseiller d'Etat Jean-Marc Sauvé. La commission qu'il a présidée est constituée d'une vingtaine de professionnels du droit, de théologiens, de sociologues et de professionnels de santé. Aucun religieux, ce qui était un gage de confiance pour des associations de victimes qui avaient perdu toute foi en l'Eglise, incapable, selon elles, de regarder en face à la pédocriminalité. Parmi elles, François Devaux, agressé sexuellement par le père Preynat, il avait co-fondé, en 2015, l’association "La Parole Libérée" pour dénoncer les violences du prêtre et l’omerta entretenue par son supérieur hiérarchique, le cardinal Barbarin. Pour François Devaux, la publication de ce rapport est l’occasion de refondre l’Église.

Écouter
1 min
"Cette institution a trahi tout ce qu'elle pouvait dans des proportions considérables. Il faut qu'ils réinventent tout !" François Devaux, cofondateur du collectif la Parole libérée, interrogé par Diane Berger

La première pierre de cette nouvelle catholique serait de reconnaître une responsabilité face à la pédocriminalité, aux 3.000 prêtres et religieux identifiés comme agresseurs par le rapport de la Commission Sauvé. Durant ses trois années d'enquête, quasiment, sur les violences sexuelles commises sur des enfants ou des adolescents dans l'Église depuis les années 1950, quelle méthode de travail les 21 membres de la commission Sauvé ont-ils suivi ? Analyse de Nicolas Balu.

Écouter
1 min
Retour avec Nicolas Balu sur le travail de la commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Église catholique (Ciase) présidé par Jean-Marc Sauvé.

Les autres titres du journal

Le Premier ministre tchèque tente de se défendre face aux révélation des "Pandora papers" : Andrej Babiš a été épinglé pour des montages financiers douteux, qui lui ont permis d'acquérir, notamment, des villas de luxe sur la Côte d'Azur. 15 millions d'euros ont été prêtés par une société des Iles vierges britanniques. Et ce que le Consortium international des journalistes d’investigation, dont la cellule "Enquête" de Radio France, a découvert dans les "Pandora Papers", c'est que cette société offshore est en réalité détenue par Andrej Babiš lui-même, qui est donc à la fois prêteur et emprunteur de l'argent. Ce type de montage sert la plupart du temps à blanchir de l'argent en le faisant passer par plusieurs sociétés et plusieurs pays, à commencer par des paradis fiscaux. Et ce qui est troublant, c'est que, depuis 2013, Andrej Babiš n'a pas mentionné l'existence de cette société dans sa déclaration de patrimoine.  Alors que c’est une obligation en République tchèque. Andrej Babiš crie au complot, organisé, selon lui, pour lui faire perdre le scrutin parlementaire organisé dans cinq jours en République tchèque. Reportage, à Prague, d'Alexis Rosenzweig.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Les Russes écrivent une nouvelle page dans l'histoire de la conquête spatiale : ils tournent le premier film dans la station spatiale internationale, damant le pion aux Etats-Unis et à Tom Cruise. La Russie envoie mardi une actrice et un réalisateur dans l'espace pour y tourner le premier long-métrage en orbite de l'histoire et marquer des points symboliques face aux concurrents américains après des années de déconvenues.  Accompagnés d'un cosmonaute chevronné, l'actrice Ioulia Peressild, 37 ans, et le réalisateur Klim Chipenko, 38 ans, doivent s'envoler pour la Station spatiale internationale (ISS) à bord d'une fusée Soyouz à 08H55 GMT depuis le cosmodrome russe de Baïkonour, au Kazakhstan.  L'enjeu est de devancer le projet de film dans l'espace de Tom Cruise, dont le calendrier n'est lui pas connu.  L'équipe russe aura 12 jours pour tourner les séquences spatiales d'un film provisoirement intitulé "Le Défi", une oeuvre dont le budget est gardé secret et qui mettra en scène une médecin ayant pour mission de sauver un cosmonaute. Si les images ont toujours accompagné les missions dans l'espace, des premiers pas sur la Lune en 1969 aux publications sur les réseaux sociaux du spationaute français Thomas Pesquet, jamais un long-métrage de fiction n'a été tourné en orbite. Correspondance à Moscou de Jean-Didier Revoin. L'espace : un milieu toujours plus conflictuel et encombré (franceculture.fr)

Chroniques
7H13
7 min
La Question du jour
Sans contact, fracture numérique, traçabilité… qu’implique la fin du ticket de métro ?
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......