LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Pris en étau entre les forces de sécurité polonaises et biélorusses, de nombreux migrants, dont des enfants et des femmes, sont coincés dans la zone frontalière

Crise UE/Biélorussie : à la frontière polonaise, la peur et le désespoir des exilés bloqués

12 min

Le ton monte entre les Occidentaux et la Biélorussie, accusée de manipuler des migrants bloqués à la frontière avec la Pologne. Sur place, la situation humanitaire est de pire en pire pour les exilés.

Pris en étau entre les forces de sécurité polonaises et biélorusses, de nombreux migrants, dont des enfants et des femmes, sont coincés dans la zone frontalière
Pris en étau entre les forces de sécurité polonaises et biélorusses, de nombreux migrants, dont des enfants et des femmes, sont coincés dans la zone frontalière Crédits : Michal Kosc / Forum/MAXPPP - Maxppp

La crise entre la Biélorussie et l'Union Européenne a franchi une nouvelle étape à l'ONU. À l'issue d'une réunion d'urgence du Conseil de sécurité, plusieurs pays occidentaux ont fermement condamné Minsk. La France, l'Estonie, l'Irlande, le Royaume-Uni, la Norvège et les États-Unis accusent le régime d'Alexandre Loukachenko "d'instrumentalisation orchestrée d'êtres humains" à la frontière avec la Pologne, où des milliers de migrants sont bloqués dans un froid glacial, poussés vers le vieux continent par le pouvoir biélorusse avant d'être refoulés par les autorités polonaises. Sur place, la situation humanitaire se dégrade. Les associations croulent sous les appels de détresse de familles qui manquent de tout : eau, nourriture, médicaments. Reportage de Marie Pierre Vérot et Alexandre Abergel.

Les autres titres du journal

Que peut-on attendre de la COP26 de Glasgow, qui se termine aujourd'hui ? Inquiets, 200 climatologues adressent une lettre ouverte à la conférence internationale pour agir tout de suite et fort, car la prochaine décennie sera décisive, selon eux. 

C'est une première en France : la création d'un Observatoire départemental des discriminations et de l'égalité en Seine-Saint-Denis où un habitant sur six dit avoir été victime de discriminations ces 5 dernières années. 

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......