LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Valéry Giscard d'Estaing pendant une conférence de presse pendant les années 70.

L'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing est mort mercredi à 94 ans

12 min

Valéry Giscard d'Estaing est mort mercredi soir à 94 ans. Président de la République entre 1974 et 1981, figure majeure de la vie politique française, il incarnait le centre-droit.

Valéry Giscard d'Estaing pendant une conférence de presse pendant les années 70.
Valéry Giscard d'Estaing pendant une conférence de presse pendant les années 70. Crédits : Keystone-France / Gamma-Keystone - Getty

"Les orientations qu'il avait données à la France guident encore nos pas", a rappelé le chef de l'État Emmanuel Macron. Valéry Giscard d'Estaing est mort, mercredi soir, des suites du Covid-19, entouré de ses proches dans le Loir-et-Cher. L'ancien président de la République avait 94 ans. Il a dirigé la France entre 1974 et 1981. Il incarnait le centre-droit, était un pur produit de l'élite française. Retour avec Antoine Marette sur son parcours personnel et politique :

Écouter
2 min
Retour sur le parcours de Valéry Giscard d'Estaing

Bertrand Gallicher évoque, lui, l'attachement de celui que l'on surnommait VGE à l'Europe :

Écouter
1 min
VGE et son attachement à l'Europe

Parmi les nombreuses réactions à cette disparition :

"Les orientations qu’il avait données à la France guident encore nos pas. Serviteur de l’État, homme politique de progrès et de liberté, sa mort est un deuil pour la Nation française." affirme dans un communiqué publié par l'Elysée Emmanuel Macron.

Nicolas Sarkozy se souvient d'"un homme qui a fait honneur à la France" et avec qui il a "toujours eu plaisir à débattre". "Toute sa vie, il aura oeuvré au renforcement des liens entre les nations européennes", a-t-il expliqué sur Twitter.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

François Hollande regrette que la France perde "un homme d'État qui a fait le choix de l'ouverture au monde et qui pensait que l’Europe était la condition pour que la France soit plus grande".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Le droit à l'avortement, le divorce par consentement mutuel, il est l'auteur de nombreuses réformes novatrices qui marquent encore aujourd'hui la société française, estime de son côté la ministre de la Culture Roselyne Bachelot.

Les autres titres du journal

Alors que le Royaume-Uni et la Russie vont bientôt commencer leurs campagnes de vaccination contre le Covid-19, en Corée du Sud les autorités ont mis en place des centres de dépistage ultra-modernes. Reportage à Séoul de Nicolas Rocca.

Le confinement n'a pas permis de limiter le réchauffement climatique. L'année 2020 s'annonce comme l'une des trois années les plus chaudes jamais enregistrées. "L'équilibre écologique de la planète est rompu", estiment les Nations Unies. Explications de Véronique Rebeyrotte.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......