LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Répartition théorique, par pays de l'UE, du vaste plan de relance économique proposé, cet été, par la Commission européenne

Les impasses du Brexit s'invitent au sommet des Vingt-Sept alors que l'horizon budgétaire semble s'éclaircir : la Pologne et la Hongrie lèvent leur veto

13 min

La Pologne et la Hongrie, qui bloquaient le budget, conditionné pour la première fois, au respect de l'Etat de droit, auraient finalement compris leur intérêt : ne pas être privés de milliards d'euros de Bruxelles. L'UE et Londres se donnent jusqu'à dimanche pour avancer sur un accord post-Brexit.

Répartition théorique, par pays de l'UE, du vaste plan de relance économique proposé, cet été, par la Commission européenne
Répartition théorique, par pays de l'UE, du vaste plan de relance économique proposé, cet été, par la Commission européenne Crédits : Jean-Michel CORNU, Jonathan WALTER / AFP - AFP

La fin du bras-de-fer budgétaire entre Varsovie et Budapest contre Bruxelles : plus de mille milliards d'euros sont en jeu d'ici 2027, sans compter les 750 milliards d'euros pour relancer des secteurs exsangues, durement éprouvés par la crise sanitaire - restauration, petits commerces, transports, culture dont dépendent des millions d'emplois. La Pologne et la Hongrie, qui bloquaient les discussions, refusant des aides conditionnées, pour la première fois, au respect de l'Etat de droit, auraient finalement compris leur intérêt : ne pas être privés de milliards d'euros de Bruxelles. Berlin a trouvé un compromis avec Varsovie et Budapest, avant un sommet des dirigeants européens, aujourd'hui et demain à Bruxelles. Reste à convaincre, maintenant, les autres partenaires européens du bien-fondé du compromis trouvé. Correspondance d'Angélique Bouin.

Écouter
59 sec
Les pays frugaux comme le Pays-Bas et le Danemark, qui avaient eu du mal à sortir leurs chéquiers pour la relance post-Covid, sont pointilleux sur les ajustements obtenus par la Hongrie et la Pologne

La BCE va augmenter son soutien à la zone euro, face au Covid : Alors que les 27 chefs d'Etat et de gouvernement vont discuter, notamment du budget aujourd'hui et demain à Bruxelles, avec plus de 1.800 milliards d'euros à la clé, pour 2021-2027 et le plan de relance, face à la crise, la banque centrale européenne réunit, elle, son conseil des gouverneurs aujourd’hui et devrait encore prolonger son soutien à la dette émise par les Etats membres de la zone euro, pour faire face, là encore, à la crise sanitaire et économique. Le plan d’achat spécial pandémie s'élève aujourd’hui à 1 350 milliards d'euros et pourrait passer à 1 850 milliards. Pourquoi ce nouveau soutien, sous pression de l'inflation ? Les explications de Marie Viennot.

Écouter
1 min
La BCE sous pression de l'inflation

Les autres titres du journal

Cyberattaque sur l'Agence européenne des médicaments, qui délivre des autorisations à plusieurs vaccins contre le Covid-19

En France, le confinement sera-t-il levé mardi prochain, 15 décembre, comme Emmanuel Macron l'avait prévu ? Rien n'est moins sûr. Réponse ce soir, lors de la conférence de presse du Premier ministre Jean Castex.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......