LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
La librairie indépendante Libertalia à Montreuil, fermée pendant le confinement, a mis en place un système de "click and collect" pour vendre des livres et invite à éviter les achats sur Amazon

Impuissant face aux acteurs privés, Bruno Le Maire propose de décaler le Black Friday, alors que des libraires sont verbalisés pour non-respect des règles sanitaires

13 min

Les achats lors du Black Friday s'élèvent à 6Mds€ en France. Le ministre de l'Economie veut décaler cette promotion. Mais les acteurs privés, tel Amazon, ont les mains libres, au grand dam des petits commerces. Des libraires s'insurgent aussi contre des amendes pour non-respect des règles sanitaires

La librairie indépendante Libertalia à Montreuil, fermée pendant le confinement, a mis en place un système de "click and collect" pour vendre des livres et invite à éviter les achats sur Amazon
La librairie indépendante Libertalia à Montreuil, fermée pendant le confinement, a mis en place un système de "click and collect" pour vendre des livres et invite à éviter les achats sur Amazon Crédits : Noémie Coissac / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP - AFP

"Est-ce que vraiment, vendredi prochain, c'est la bonne date pour organiser un Black Friday ? Ma réponse est non" a déclaré, hier Bruno Le Maire devant le Sénat. Le ministre de l'Economie appelle les acteurs de la grande distribution et du commerce en ligne au sens des responsabilités pour tenter de décaler cette opération promotionnelle prévue le 27 novembre. Mais cet appel, qui n'a pas de caractère contraignant, a été fraîchement accueilli, y compris par les petits commerçants. Explications d'Anne-Laure Jumet.

Écouter
1 min
Vers un report du Black Friday ? Explications d'Anne-Laure Jumet

Pendant ce temps, des libraires ne digèrent pas des amendes à 135 euros, reçus pour non-respect des règles sanitaires avec le "click and collect" : En attendant qu'Emmanuel Macron ne prenne la parole, la semaine prochaine, sur la nouvelle stratégie à adopter face au Covid, le Président de la Confédération des commerçants de France plaide pour une réouverture des magasins au plus le tard le 27 novembre, date du Black Friday. Sans cela, il prédit des "faillites en cascade" car, poursuit-il, "On en est à un stade d'épuisement économique et moral". De la colère, aussi, chez les libraires : nous avons déjà parlé ; considérés comme des commerces non-essentiels, ils restent fermés. Seule la commande en ligne puis le retrait en magasin ("click and collect") sont autorisés mais attention aux verbalisations. En Seine-Saint-Denis, plusieurs professionnels ont reçu une amende de 135 euros pour non-respect des règles sanitaires, à l'instar de Rosalie Abirached, libraire à Bagnolet, interrogée par Hajera Mohammad de France Bleu Paris.

Écouter
51 sec
Rosalie Abirached, libraire en Seine Saint-Denis à Bagnolet

Les autres titres du journal

La Pologne et la Hongrie, contre le reste de l'Union européenne : Varsovie et Budapest bloquent depuis le début de la semaine le budget européen et les aides conditionnées au respect de l'Etat de droit. La relance des 27 face à la crise est dans la balance et c'est au menu du Conseil européen, aujourd'hui. 

Près d'un salarié sur deux est en détresse psychologique avec la crise : l'occasion, peut-être ? , d'opérer des changements dans les entreprises

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......