LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le Premier ministre socialiste Pedro Sanchez célèbre sa victoire, le 10 novembre 2019, à Madrid.

Élections législatives en Espagne : le Premier ministre socialiste en tête mais n'améliore pas ses chances de gouverner

12 min
À retrouver dans l'émission

Le Premier ministre socialiste Pedro Sanchez a remporté dimanche les élections législatives en Espagne mais il est affaibli. Le parti d'extrême droite Vox devient la troisième force politique du pays.

Le Premier ministre socialiste Pedro Sanchez célèbre sa victoire, le 10 novembre 2019, à Madrid.
Le Premier ministre socialiste Pedro Sanchez célèbre sa victoire, le 10 novembre 2019, à Madrid. Crédits : PIERRE-PHILIPPE MARCOU - AFP

Le Premier ministre sortant Pedro Sanchez était optimiste, dimanche soir devant ses militants, après l'annonce de sa victoire aux élections législatives espagnoles - les quatrièmes en quatre ans. Pourtant, le socialiste n'a pas amélioré ses chances de gouverner. Et le parti d'extrême droite Vox fait un bond et devient la troisième force politique du pays. Isabelle Labeyrie, en direct de Barcelone, fait le point sur la situation en Espagne pour France Culture. Avec Laurent Macchietti pour les moyens techniques.

Écouter
2 min
Le point sur les élections législatives en Espagne

Les autres titres du journal

Après trois semaines de manifestations et d'affrontements, le président Evo Morales a annoncé sa démission dimanche soir. Celui qui était au pouvoir depuis 2006 venait de perdre le soutien de l'armée et de la police. Ses opposants refusaient de reconnaître sa victoire à l'élection présidentielle, dénonçant une fraude. Dimanche, les opposants à nouveau descendus dans la rue, cette fois pour fêter leur victoire. Reportage d'Alice Campaignolle dans les rues de La Paz.

Pour reconnaître la souffrance des victimes d'agressions sexuelles commises par des prêtres, les évêques de France ont voté, samedi à Lourdes, en faveur d'une somme forfaitaire. Si le dispositif est inédit en France, il existe déjà en Belgique pour toutes les victimes dont les faits sont prescrits et qui ne relèvent plus de la justice. Il a été mis en place après un scandale en 2010. La correspondance d'Angélique Bouin à Bruxelles.

Emmanuel Macron va commémorer lundi le 101e anniversaire de l'Armistice de 1918. Une journée pour se souvenir aussi de ceux qui sont morts pour la France. Aujourd'hui le rapport à la guerre et à la mort a beaucoup changé. Explications du professeur d'histoire militaire à l'université Paris 1 Panthéon Sorbonne, Hervé Drévillon, interrogé par Maxime Tellier.

Une réunion de conciliation est prévue chez Les Républicains mercredi à Paris pour régler la succession de la mairie de Marseille. Il faut départager deux candidats du parti pour les municipales : Martine Vassale, à la tête du département et de la métropole et Bruno Gilles, sénateur et maire d’arrondissement. Précisions d'Olivier Martocq.

L'équipe
Journaliste
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......