LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Une femme Aymara vote à La Paz, en Bolivie, le 20 octobre 2019.

Résultats partiels des élections en Bolivie : vers un second tour inédit pour le président sortant Evo Morales

12 min
À retrouver dans l'émission

Les premiers résultats donnent le président bolivien sortant Evo Morales en tête mais en ballottage avec le centriste Carlos Mesa, qui fut déjà président entre 2003 et 2005. Un second tour serait inédit en plus d'une décennie.

Une femme Aymara vote à La Paz, en Bolivie, le 20 octobre 2019.
Une femme Aymara vote à La Paz, en Bolivie, le 20 octobre 2019. Crédits : Jorge Bernal - AFP

Avant d'évoquer la crise en Bolivie, France Culture fait le point sur le conflit social chez General Electric à Belfort. La direction propose notamment aux salariés de supprimer 500 postes au lieu d'environ 800, comme prévu initialement, mais au détriment d'acquis sociaux. Un vote à main levée doit avoir lieu lundi matin lors d'une assemblée générale prévue à 10h30. Les syndicats sont divisés. Les précisions de nos confrères de France Bleu Belfort Montbéliard, dans ce journal.

Les autres titres du journal

La SNCF promet une nette amélioration du trafic lundi. Les TER et les Intercités devraient connaître des perturbations. Le trafic des TGV et des trains Ouigo sera "normal" a assuré dimanche soir le président de la SNCF Guillaume Pépy. Il a également annoncé un remboursement à 100% de tous les billets, sans exception.

Le Chili est "en guerre" déclaré dimanche le président du pays. Un pays qui connait des émeutes et des pillages depuis trois jours, provoquant la mort de 7 personnes. Le président Sebastian Piñera a suspendu la hausse du prix des transports en commun, mais la colère ne faiblit pas. L'état d'urgence a été étendu à plusieurs grandes villes du pays. Cécile Faliès, professeur agrégée de l'École normale supérieure et spécialiste du Chili, explique à France Culture que les raisons de la colère sont plus profondes.

Écouter
1 min
La spécialiste du Chili Cécile Faliès sur la crise qui secoue le pays

Un ancien président bolivien pourrait faire trébucher l'actuel chef de l'État. D'après des résultats partiels, Carlos Mesa, à la tête du pays entre 2003 et 2005, s'est qualifié pour le second tour des élections dimanche. Il arriverait juste derrière l'actuel président Evo Morales - qui brigue un quatrième mandat consécutif - le mettant ainsi en ballottage, une première en plus d’une décennie

C’en est terminé du parti unique, du clientélisme et de l’hégémonie. Le second tour est le chemin vers la victoire - Carlos Mesa 

Il faut maintenant attendre les résultats définitifs, mais il semblerait que rendez-vous soit donné le 15 décembre prochain pour un second tour inédit. À La Paz, les précisions de notre correspondante Alice Campaignolle.

Écouter
1 min
La correspondance d'Alice Campaignolle
Crédits : Gustavo Izus, Tatiana Magarinos - AFP
L'équipe
Journaliste
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......