LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le plan de relance de 100 milliards d'euros doit entrer dans le budget 2021.

Un budget hors norme sur la table du conseil des ministres

12 min

Le projet de loi de finances 2021 est examiné aujourd'hui en conseil des ministres. En pleine pandémie, il doit intégrer les 100 milliards d'euros du plan de relance.

Le plan de relance de 100 milliards d'euros doit entrer dans le budget 2021.
Le plan de relance de 100 milliards d'euros doit entrer dans le budget 2021. Crédits : Visactu

En pleine pandémie,  "le temps de la dépense publique est venu" déclarait il y a quelques semaines Bruno Lemaire. Le ministre de l'Economie présente aujourd'hui en conseil des ministres le projet de loi de finances 2021. Un budget qui doit intégrer les 100 milliards d'euros du plan de relance pour concrétiser les trois axes majeurs annoncés par l'exécutif : la transition écologique, la réindustrialisation, et la cohésion sociale. Analyse de cette nouvelle doctrine politique avec Pierre Neveux dans ce journal.    

Les autres titres de l'actualité

La pandémie a causé la mort de plus d'un million de personnes dans le monde selon les données recensées par l'AFP.

Où en est-on de la course aux vaccins ? En France, à l’Institut Pasteur un « candidat vaccin » est développé à partir du virus atténué de la rougeole, nous dira Tara Schlegel.

Emmanuel Macron accuse la classe politique libanaise de "trahison".    

Après la démission hier du Premier ministre libanais qui n'a pas réussi à constituer un gouvernement, depuis l'Elysée hier le chef de l'Etat a fustigé le comportement de la classe politique libanaise. Comment ces déclarations ont-elles été accueillies à Beyrouth? Précisions avec notre correspondante sur place, Laure Stéphan.

Le droit à l'avortement menacé aux Etats-Unis par la nomination d'une juge conservatrice à la Cour Suprême. 

Après le décès de la juge progressiste Ruth Bader Ginsburg et la volonté de Donald Trump de la remplacer par une juge catholique anti-IVG, la décision historique de 1973 : l’arrêt « Roe versus Wade » pourrait être remis en cause. Cet arrêt avait fait de l’accès à l’interruption volontaire de grossesse un droit constitutionnel. Dans le Mississippi, où la loi sur l’avortement est l’une des plus restrictives du pays, c’est une lutte de tous les jours. Notre envoyé spécial Benjamin Illy s'est rendu à Jackson devant la dernière clinique pratiquant l’IVG dans cet Etat.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......