LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, devant l'Assemblée nationale, le 10 novembre dernier

Loi "Sécurité globale" : Emmanuel Macron et la majorité promettent de réécrire l'article 24 controversé, Gérald Darmanin face aux députés

12 min

Il fallait éteindre l'incendie : Emmanuel Macron a demandé à la majorité, à l’Assemblée, de réécrire l’article 24 du texte, qui punit la diffusion malveillante d’images de policiers et qui avait été voté la semaine dernière. Gérald Darmanin évoque des "problèmes structurels" au sein de la police.

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, devant l'Assemblée nationale, le 10 novembre dernier
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, devant l'Assemblée nationale, le 10 novembre dernier Crédits : Thomas COEX / AFP - AFP

Comment rétropédaler sans l'avouer ? A la demande d'Emmanuel Macron, la majorité présidentielle promet de réécrire l'article 24 de la controversée loi sur la "Sécurité globale". Même la majorité présidentielle y va de ses critiques, face à Gérald Darmanin : Il fallait éteindre l'incendie : Emmanuel Macron a demandé aux chefs de la majorité présidentielle, à l’Assemblée, de lancer la réécriture de l’article 24 du projet de loi sur la ""sécurité globale". Cet article, qui prévoit de punir la diffusion malveillante d’images de policiers, avait pourtant été voté par les députés la semaine dernière. Mais ses détracteurs dénoncent une atteinte à la liberté d'informer. Ils l'ont crié haut et fort, le week-end dernier, avec des dizaines de milliers de manifestants partout en France, après une série de violences policières qui ont choqué jusqu'au sommet de l'Etat.  Après une réunion, donc, hier à l'Elysée, Christophe Castaner, le président du groupe LREM à l'Assemblée Nationale, a annoncé la réécriture de l'article 24, si controversé. "Réécrire un article déjà voté, c'est original comme méthode... nous sommes gouvernés par une bande de pieds nickelés", ironise le Rassemblement national. La gauche demande un retrait pur et simple du texte. La polémique sur ce texte, exacerbée par policiers mis en cause dans des vidéos, - passant un homme à tabac, délogeant, sans ménagement, des migrants,  place de la République à Paris - ; autant de sujets polémique sur lesquels Gérald Darmanin a dû s'expliquer, hier, devant la commission des lois de l'Assemblée nationale. Le ministre de l'Intérieur, droit dans ses bottes,  mais un peu isolé. Même la majorité s'est laissée aller à la critique. Analyse de Rosalie Lafarge.

Les autres titres du journal

Au procès dit "des écoutes", Nicolas Sarkozy, poursuivi pour corruption, dénonce des "infamies". La défense pilonne la procédure et demande son annulation.  

Les autorités sanitaires recommandent de vacciner en priorité les résidents des Ehpad contre le Covid-19. Près de 750.000 personnes concernées dans un premier temps, puis les personnels sanitaires, les plus de 50 ans, les personnes vulnérables et le reste de la population.   

Journée internationale de lutte contre le sida : à cause de la pandémie, les publics fragiles ont renoncé à des soins et des dépistages : les dépistages ont baissé de 56% entre février et avril, selon Santé publique France. 34% des séropositifs ont par ailleurs renoncé à des soins et des consultations de suivi VIH et les précaires, les marginaux sont encore plus exposés. 

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......