LE DIRECT
Intervention de la Police à Vienne, après les attentats qui ont fait 3 morts lundi soir.

Attaque terroriste à Vienne : trois personnes tuées, l'assaillant abattu était un "sympathisant du groupe État islamique"

12 min

L'attentat qui a frappé le cœur de Vienne, hier soir, a été mené par un sympathisant du groupe État islamique. Trois personnes ont été tuées, six lieux visés à l'arme automatique. De nombreux Autrichiens profitaient de leurs dernières heures de liberté avant l'entrée en vigueur d'un reconfinement.

Intervention de la Police à Vienne, après les attentats qui ont fait 3 morts lundi soir.
Intervention de la Police à Vienne, après les attentats qui ont fait 3 morts lundi soir. Crédits : ROLAND SCHLAGER / APA - AFP

Certains buvaient un dernier verre avant d'entamer, aujourd'hui, un mois de confinement. D'autres, amateurs de musique, profitaient d'un dernier opéra quand des tirs à l'arme automatique ont brusquement retenti dans la quiétude de Vienne, la capitale autrichienne où la criminalité est habituellement très faible. Trois personnes ont été tuées, six lieux ont été pris pour cible, autour d'une synagogue et de l'Opéra, notamment. Cette attaque a été perpétrée par "au moins un terroriste islamiste", "un sympathisant" du groupe djihadiste du groupe État islamique, indique, le ministre autrichien de l'Intérieur, ce matin. A Vienne, le récit de notre correspondante Isaure Hiace et le témoignage d'Amélie, une Française qui vit en Autriche depuis neuf ans.

Cet attentat intervient dans un climat déjà tendu en Europe, après l'attentat au couteau à Nice et la décapitation du professeur Samuel Paty. Al-Qaïda au Maghreb islamique menace désormais de se venger d'Emmanuel Macron qui défend la liberté d'expression et le droit à la caricature. Alors que des manifestations anti-françaises se sont poursuivies, hier, au Bangladesh et en Indonésie, AQMI appelle ses partisans à tuer ceux qui insulteraient Mahomet, et affirme qu'il n'oubliera pas les "agissements" du Président français. Le groupe terroriste appelle à la vengeance et va jusqu’à présenter comme un martyr le Tchétchène radicalisé qui a décapité le professeur Samuel Paty. Ce communiqué d'AQMI intervient au moment où la France, par la voix de Florence Parly, la ministre des Armées, annonce avoir tué lors d’une opération de grande ampleur dans le centre du Mali plus de 50 djihadistes liés à Al-Qaïda. Précisions de Bertrand Gallicher.

Les autres titres du journal

"Les États-Unis se tiennent au côté de l'Autriche, de la France, et de l'Europe toute entière dans le combat contre les terroristes" déclare Donald Trump, alors que des dizaines de millions d'Américains se rendent aux urnes aujourd’hui pour choisir entre le président républicain et son rival démocrate, Joe Biden. Dans ce journal, nous serons aux côtés des supporters des deux camps, pour comprendre à quel point cette élection présidentielle divise les Etats-Unis. Joe Biden a multiplié, hier, les rendez-vous en Pennsylvanie, là où il est né. Cet état-clé avait basculé dans le camp républicain en 2016. Reportage dans le camp démocrate de Sébastien Paour en Pennsylvanie. Si les sondages donnent gagnant Joe Biden, rien n'est perdu pour Donald Trump, car en Floride, autre état-clé, le président républicain peut compter sur base électorale dans le nord-ouest de l'état, une zone déshéritée qui lui avait offert la victoire en 2016. Reportage de Gaële Joly auprès de pêcheurs de gambas, partisans de Donald Trump.

418 morts du Covid en France en 24h, un record depuis le mois d'avril. En ces temps de reconfinement et alors que le gouvernement doit publier, aujourd'hui, un décret définissant les produits de première nécessité autorisés à la vente. La fronde des petits commerces s'organise, ceux qui s’estiment lésés par les mesures sanitaires face aux grandes surfaces. En attendant ce décret, le ministère de l'Economie indique qu'il sera possible d'acheter en grande surface les produits dits non essentiels : il y a une tolérance jusqu'à demain. Les petits commerces dénoncent un deux-poids deux-mesures face aux grandes surfaces et certains utilisent tous les moyens à leurs disposition pour garder leurs portes ouvertes. Reportage d'Annabelle Grelier dans le nord-est de Paris.

À venir dans ... secondes ...par......