LE DIRECT
Nombre de doses de vaccins contre le Covid-19 distribuées par pays selon le mécanisme Covax : 35 millions au 9 avril, début mai sur les 250 millions prévus en mai et 2 milliards cette année

Vaccins anti-Covid : les pays pauvres devront attendre des mois avant de recevoir les doses promises au programme international Covax

12 min

L'OMS appelle les pays du G7 à donner 19 milliards de dollars pour garantir un accès équitable aux vaccins anti-Covid. Sur les deux milliards de doses prévues dans le programme onusien COVAX, seules 50 millions de doses ont été envoyées à 120 pays défavorisé. Les pays riches accaparent les flacons.

Nombre de doses de vaccins contre le Covid-19 distribuées par pays selon le mécanisme Covax : 35 millions au 9 avril, début mai sur les 250 millions prévus en mai et 2 milliards cette année
Nombre de doses de vaccins contre le Covid-19 distribuées par pays selon le mécanisme Covax : 35 millions au 9 avril, début mai sur les 250 millions prévus en mai et 2 milliards cette année Crédits : Sabrina BLANCHARD, Omar KAMAL, Patricio ARANA / AFP - AFP

Le chef de l'OMS appelle les pays du G7 à donner des milliards d'euros pour garantir un accès équitable aux vaccins contre le Covid et lutter efficacement contre la pandémie. Pour l'instant, dans le cadre du programme COVAX de l'ONU, sur les 2 milliards de doses prévues, seules 50 millions de doses ont été envoyées à une centaine de pays défavorisés. Les pays riches se sont accaparé les flacons. Et la crise, en Inde, prive Covax des commandes d'AstraZeneca. L'Inde compte officiellement plus de 20 millions de contaminations, depuis le début de la pandémie, plus de 222 000 morts. Mais ces chiffres sont certainement sous-estimés  au vu des patients qui n'arrivent à l'hôpital, ou des morts qui sont incinérés, en pleine rue, sans être recensés. 357 000 nouvelles contaminations en 24h, le pays débordé, a décidé d’ouvrir la vaccination à tous les adultes, et a bloqué ses exportations de vaccins.  Tous ceux produits par le puissant laboratoire "Serum Institute of India", l’un des plus gros fabricants de vaccins au monde, resteront en Inde qui donne la priorité à sa propre population. Conséquence directe : le programme international COVAX, qui veut garantir un accès équitable au vaccin et éviter que le sérum ne reste un privilège de pays riche a du plomb dans l’aile. Car les doses Astrazeneca commandées par COVAX sont justement produites quasi exclusivement en Inde. Les pays les plus pauvres devront sans doute attendre leur vaccin, encore plus longtemps que prévu. Reportage de Julie Piétri.

En France, de nouveaux vaccinodromes ouvrent leurs portes et des patients, de plus en plus jeunes, arrivent à s'y faire vaccinés sans être prioritaires : près de 31% des adultes en France soit plus de 16 millions de personnes ont reçu une première injection contre le Covid. En ligne de mire : l'extension de la vaccination aux plu de 18 ans dès le 15 juin prochain. Pour accélérer la campagne, notamment en Ile-de-France où vit près d'un Français sur cinq, un nouveau vaccinodrome accueille des patients depuis hier, à Paris La Défense Arena, (Nanterre), derrière l'Arche de la Défense. De jeunes Franciliens s'y rendent, en contournant les règles d'éligibilité pour prendre rendez-vous.  Une fois sur place, ce public non prioritaire arrive à se faire vacciner car la règle d'or est de ne pas gâcher de dose. Reportage d'Olivia Cohen.

Les autres titres du journal

Les députés doivent adopter, cet après-midi, la loi "Climat et résilience" : le gouvernement parle d’une loi ambitieuse et équilibrée, qui va ancrer l’écologie dans le quotidien des Français mais les associations environnementales estiment que l'exécutif trahit les propositions de la Convention citoyenne pour le climat. Les parlementaires ont par exemple voté l’interdiction de créer de nouvelles grandes surfaces commerciales de plus de 10 000 m2. Mais dans les faits, 80% des commerces créés font moins de 10 000m2 . Les entrepôts d’e-commerce comme Amazon ne seront pas concernés, un point comme d'autres où les ONG ont l'impression de rendez-vous raté. Reportage de Véronique Rebeyrotte.

Le cas "Renaud Muselier" examiné, ce matin, en conseil stratégique chez Les Républicains, après l'accord conclu avec La République en Marche pour les régionales en PACA. Certains, à droite, demandent l'exclusion de Renaud Muselier et s'interrogent sur la constitution d'une liste face à l'actuel président de région qui a perdu l'investiture LR. Analyse de Stéphane Robert. Régionales : LR est-il en ordre de marche... ou aux ordres d'En Marche ? C'est aussi le billet politique de Frédéric Says à réécouter ici.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......