LE DIRECT
Le vaccinodrome du Stade de France doit accueillir les premiers patients le mardi 6 avril pour recevoir le vaccin contre le Covid-19.

Covid-19 : le Stade de France se transforme en vaccinodrome, enjeux sanitaire et social pour la Seine-Saint-Denis

12 min

La Seine-Saint-Denis, l'un des départements les plus touchés par le Covid mais celui qui a le plus faible taux de vaccination en France, espère rattraper ce retard, notamment, en transformant le Stade de France en centre de vaccination géant. 10.000 injections prévues par semaine ; priorité au 93.

Le vaccinodrome du Stade de France doit accueillir les premiers patients le mardi 6 avril pour recevoir le vaccin contre le Covid-19.
Le vaccinodrome du Stade de France doit accueillir les premiers patients le mardi 6 avril pour recevoir le vaccin contre le Covid-19. Crédits : Rémi Brancato - Radio France

La Seine-Saint-Denis, l'un des départements les plus touchés par le Covid-19 mais aussi celui qui a le plus faible taux de vaccination en France, espère rattraper ce retard, notamment, en transformant le Stade de France en centre de vaccination géant. 10.000 injections prévues par semaine ; les habitants du département sont prioritaires. En janvier dernier, l'exécutif s'en désintéressait et raillait cette voie empruntée, notamment par l'Allemagne. 100 à 200 vaccinodromes seront finalement ouverts en France, dans les semaines à venir. 35 seront déployés par l'armée et les pompiers dont celui du Stade de France à Saint-Denis. Il ouvre ses portes, ce matin à 9h, avec pour objectif de vacciner 2.000 personnes par jour et de rendre prioritaires les habitants de la Seine-Saint Denis. Seuls 10% des résidents ont reçu une première dose, soit 4 points de moins que la moyenne nationale. Pour encourager les habitants à s'inscrire, une cinquantaine de jeunes ont été recrutés par le département et ils multiplient les coups de fil. Celles et ceux qui souhaitent se faire vacciner ne croiseront pas de sportifs mais seront accueilli.e.s par une entrée unique et dirigés vers les espaces en sous-sol. La Seine-Saint-Denis recense près 800 nouveaux cas de Covid-19, chaque semaine, pour 100.000 habitants et Stéphane Troussel, le président socialiste du département, veut "élargir sans attendre" la vaccination au personnel des écoles et de la petite enfance. Le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer dit travailler à des règles de priorité pour vacciner le personnel éducatif,  à commencer par ceux qui travaillent avec les enfants "en situation de handicap" : la vaccination débutera "probablement vers la mi-avril".

Écouter
3 min
Enjeux social et sanitaire du vaccinodrome du Stade-de-France : précisions de Tara Schlegel et interview Stéphane Troussel, le président socialiste de Seine-Saint-Denis, joint par Sophie Delpont
.
. Crédits : Visactu

Conjugaison d'un côté et des maths de l'autre : les parents vont devoir jongler pour assurer, dès aujourd'hui l'école à la maison, tout en gérant leur activité professionnelle. Les cours à distance commencent, ce matin, pour 800.000 enseignants et 12 millions d’élèves. Comme pendant le premier confinement,  les parents vont devoir s’organiser pour jongler entre leur (télé)travail et la classe à la maison. Les vacances, ce sera pour la fin de la semaine, avec un retour en classes le 26 avril prochain pour le primaire, puis le 3 mai pour les collèges et lycées. Les cours à distance s'annoncent encore plus compliqués dans des logements exigus et avec de jeunes enfants, qui ne sont pas autonomes Hakim Kasmi l'a constaté, auprès de familles qui vivent à Paris.

Les autres titres du journal

Le Royaume-Uni annonce un déconfinement lundi prochain, la ville de New York passe à la vitesse supérieure dans la campagne vaccinale : les plus de 16 ans sont désormais éligibles. Mais la désinformation est passée par là et les autorités vont tenter de convaincre les rétifs. Au Royaume-Uni, la première étape du déconfinement sera pour le 12 avril prochain. Le Premier ministre Boris Johnson l’a confirmé hier soir, alors que près de la moitié de la population a reçu une première dose de vaccin contre le Covid ( 14%, à titre de comparaison en France). Les commerces non essentiels, comme les coiffeurs, et les terrasses de pubs, de restaurants vont ainsi pouvoir rouvrir leur porte, dès lundi prochain, après plus de quatre mois de fermeture. Aux Etats-Unis, près de 110 millions de personnes ont reçu au moins une première dose du vaccin contre le Covid (soit un quart de la population). A New York, notamment, cette campagne massive de vaccination porte ses fruits. Après la réouverture des théâtres et des salles de concert vendredi dernier, la ville continue de lever progressivement ses restrictions et passe, aujourd’hui, à la vitesse supérieure, en rendant éligible les plus de 16 ans à la vaccination. Mais certain.e.s jeunes ne sont forcément pressé.e.s de recevoir une injection contre le Covid. Reportage à New York de Loig Loury.

Les Etats-Unis reviennent  aujourd'hui dans le bal diplomatique à Vienne. Joe Biden s'est dit prêt à revenir dans l'accord sur le nucléaire iranien. Les Européens joueront les intermédiaires entre Washington et Téhéran. Les Etats-Unis et les autres signataires de l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien se se retrouvent aujourd'hui à Vienne. Cette réunion technique tentera de sauver cet engagement international, qui avait été plombé, en 2018, par le retrait de Donald Trump, entraînant une relance du programme d'enrichissement iranien.   Comment faire revenir Téhéran autour de la table ? La réunion de Vienne d'aujourd'hui est une première étape qui donnera une idée de la bonne volonté des différents protagonistes dans ce dossier.  Précisions de Christian Chesnot.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......