LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Des travailleurs en grève, hier, au dépôt de bus de Vitry-sur-Seine, près de Paris

Réforme des retraites : les syndicats se demandent comment poursuivre la contestation

12 min

Après son offre de compromis aux syndicats modérés, le gouvernement continue de tenter de désamorcer le conflit sur les retraites, en discutant aujourd'hui de l'emploi des seniors et de la penibilité. L'intersyndicale CGT-FO-FSU-Solidaires-CFE-CGC appelle, elle, à une nouvelle mobilisation ce mardi.

Des travailleurs en grève, hier, au dépôt de bus de Vitry-sur-Seine, près de Paris
Des travailleurs en grève, hier, au dépôt de bus de Vitry-sur-Seine, près de Paris Crédits : Ludovic Marin / AFP - AFP

41e jour de mobilisation contre la réforme des retraites : Après avoir tenté de répondre à la colère des enseignants hier en débloquant 500 millions d'euros en 2021 pour revaloriser les traitements des fonctionnaires, c'est à l'emploi des seniors et à la question de la pénibilité que le gouvernement consacre, aujourd'hui, des réunions avec les partenaires sociaux. A dix jours de la présentation en Conseil des ministres du projet de loi sur les retraites, et au 41e jour de contestation du texte, la mobilisation est-elle en train de s'éroder ? Oui, selon la direction de la SNCF qui compte, aujourd'hui,  8 TGV sur 10 et 3 TER sur 4, en moyenne. Mais la CFDT Cheminots veut obtenir davantage de concessions pour les agents au statut. La base de l'UNSA Ferroviaire, également. Poursuivre le mouvement dans la longueur est encore l'objectif de l'intersyndicale CGT-FO-FSU-Solidaires-CFE-CGC qui appelle à une nouvelle  journée d'actions interprofessionnelle, ce mardi, avant une nouvelle manifestation jeudi. Mais comment tenir dans la durée ?, se demandent les syndicats. Reportage d'Annabelle Grelier.

Les autres titres de l'actualité

La pénibilité au coeur de la contestation dans les hôpitaux. Alors qu'un millier de médecins menacent de démissionner collectivement si la ministre de la Santé Agnès Buzyn ne débloque pas davantage de moyens pour les hôpitaux publics. 

Une stratégie militaire revue au Sahel avec la promesse d’une meilleure coopération entre forces armées française et africaines. C'est le bilan du sommet organisé hier à Pau entre Emmanuel Macron et les chefs d’État du G5 Sahel : Mali, Burkina Faso, Niger, Tchad, Mauritanie. La présence militaire a des conséquences humanitaires.   

Hier, la Knesset a entamé la procédure d'examen de la demande d'immunité de Benjamin Netanyahu. Le Premier ministre israélien, inculpé pour "fraude", "abus de confiance" et "corruption" dans 3 affaires politico-médiatico-financières, avait demandé au Parlement de lui accorder l'immunité mais ce calendrier est trop précoce pour lui.  Correspondance à suivre.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......