LE DIRECT
Au campus universitaire de Pessac (Bordeaux-Montaigne), les étudiants en première année de licence sont accueillis par petits groupes afin de présenter l’année universitaire aux élèves

Covid-19 : rentrée universitaire perturbée, déjà des tours de vis sanitaires en Gironde et dans les Bouches-du-Rhône

12 min

Une dizaine de foyers sont apparus dans l'enseignement supérieur. Casse-tête organisationnel avec des cours à distance ou en présentiel, mais avec masque et distanciation physique. De leur côté, la Gironde et les Bouches-du-Rhône prennent de nouvelles mesures contre le rebond de Covid-19.

Au campus universitaire de Pessac (Bordeaux-Montaigne), les étudiants en première année de licence sont accueillis par petits groupes afin de présenter l’année universitaire aux élèves
Au campus universitaire de Pessac (Bordeaux-Montaigne), les étudiants en première année de licence sont accueillis par petits groupes afin de présenter l’année universitaire aux élèves Crédits : Valentino Belloni / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP - AFP

Une dizaine de foyers épidémiques de Covid-19 sont apparus dans l'enseignement supérieur : la rentrée universitaire vire au casse-tête organisationnel avec des cours à distance ou en présentiel, mais avec masque et distanciation physique.  Avant de tenir ce matin sa conférence de rentrée, Frédérique Vidal, la ministre de l'Enseignement supérieur, appelle déjà chaque étudiant à la responsabilité alors que la faculté de médecine de Rennes-I suspend ses cours en présentiel pour une semaine, à cause du Covid-19 et de 43 cas confirmés chez des étudiants. Les contaminations dans plus d'une dizaine d'établissements du supérieur ont notamment eu lieu "lors de soirées privées", explique la ministre. Le syndicat étudiant UNEF cite, lui, Sciences Po Reims, l'Ecole des mines de Nancy, l'Ecole centrale à Lyon, Sciences Po Lille, l'université catholique de Lille, l'IAE de Marseille, les universités de Nice, de Poitiers et de Bordeaux. Quand les cours sont assurés, masque obligatoire, une place sur deux occupée : l'organisation vire un casse-tête pour Francizca Heimburger, directrice adjointe de l'UFR études anglophones à Paris-Sorbonne, au micro d'Anne-Laure Chouin. Sujet à prolonger ici avec le reportage de la rédaction.

Covid-19 : des mesures plus contraignantes annoncées en Gironde et dans les Bouches-du-Rhône. Abaissement à 1.000 personnes de la jauge pour les événements publics, restriction des visites dans les Ehpad, appels à limiter les rassemblements dans la sphère privée : les préfets de Gironde et des Bouches-du-Rhône ont renforcé les mesures pour juguler le Covid-19.  Pas plus de 10 personnes rassemblées dans les parcs, sur les plages ou les quais, soirées dansantes interdites dans les bars, fêtes étudiantes, Journées du patrimoine ou Foire de Marseille annulées, sorties scolaires suspendues, interdiction de consommer debout dans les bars, de consommer de l'alcool sur la voie publique : s'exprimant à deux heures d'intervalle, la préfète de Gironde Fabienne Buccio, et son homologue des Bouches-du-Rhône Christophe Mirmand ont annoncé une série de mesures quasi similaires. Au total, la France a enregistré plus de 6.000 nouveaux cas de Covid-19 et 34 personnes sont décédées à l'hôpital en 24 heures, selon les données de Santé publique France publiées lundi soir. Le nombre de malades entrant en réanimation a encore augmenté, avec 448 nouveaux patients ces sept derniers jours, soit 21 de plus en 24 heures. L'épidémie a aussi fait 12 morts parmi les résidents d'un Ehpad de Bourg-en-Bresse au cours des dernières semaines.

Les autres titres du journal

Donald Trump balaie les inquiétudes sur le climat : "Ça finira par se refroidir", a déclaré le président républicain, interrogé sur les incendies qui ravagent la côte Ouest, aggravés par une sécheresse chronique.

Israël scelle son entente, aujourd'hui, avec les Emirats arabes unis et Bahreïn à la Maison Blanche : ces accords historiques avec les Emirats arabes unis et Bahreïn bousculent les équilibres au Moyen-Orient et Donald Trump compte dessus pour se présenter en "faiseur de paix" à sept semaines de la présidentielle américaine. 

Brexit : le texte controversé de Boris Johnson franchit un premier obstacle au Parlement à Londres.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......