LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
 L'imam de Drancy Hassen Chalghoumi et l'écrivain juif français Marek Halter rendent hommage à Samuel Paty  devant le collège du Bois d'Aulne.

Meurtre terroriste de Samuel Paty : le temps du questionnement

13 min

Des réactions tout azimut hier en France après l'assassinat terroriste de Samuel Paty : fermeture de la mosquée de Pantin, annonce de dissolution d’associations parfois sans lien avec l’enquête, encadrement des réseaux sociaux. Et une question : comment enseigner la laïcité dans ce contexte ?

 L'imam de Drancy Hassen Chalghoumi et l'écrivain juif français Marek Halter rendent hommage à Samuel Paty  devant le collège du Bois d'Aulne.
L'imam de Drancy Hassen Chalghoumi et l'écrivain juif français Marek Halter rendent hommage à Samuel Paty devant le collège du Bois d'Aulne. Crédits : ANNE-CHRISTINE POUJOULAT - AFP

Le tueur de Samuel Paty a t-il bénéficié de complicités, directe ou indirectes ? C'est sur cette question que se concentre désormais l’enquête de la police après le meurtre sauvage de ce professeur d'Histoire-Géographie. Quinze personnes dont quatre collégiens étaient hier en garde à vue, pour tenter de faire la lumière sur les circonstances du meurtre. 

Les réactions elles, n'ont pas cessé et ont donné lieu à des décisions et des annonces polémiques : notamment celle du ministre de l’Intérieur de fermer la mosquée de Pantin, qui avait relayé des messages critiquant le professeur.

Autre annonce du ministre de l'intérieur : des opérations de police ont été lancées dans des associations n'ayant pas de lien avec l’enquête, ceci pour  "faire passer un message" selon Gérald Darmanin, qui a précisé  que  plusieurs d'entre elles seront dissoutes en Conseil des ministres, notamment le Collectif contre l'Islamophobie en France (CCIF) et l'association humanitaire Baraka City.  

Les hommages se poursuivront ce mardi en mémoire de Samuel Paty, une marche blanche est organisée ce soir devant le collège où il enseignait à Conflans-Sainte-Honorine. Pendant ce temps beaucoup de professeurs s’interrogent : comment enseigner la laïcité dans ce contexte, sans se soumettre à une forme d'autocensure ? Le reportage dans ce journal d'Arnaud Rozak

Les réseaux sociaux sont également dans le collimateur du gouvernement. Dans ce drame, ils n'y sont pourtant pour rien estime Arthur Messaud de la quadrature du Net, vous l'entendrez.

Les autres titres du journal

Retour sur la situation des réfugiés dans le Haut-Karabarh, le Conseil de sécurité de l'ONU planche sur un texte. Vous entendrez le reportage de Claude Brouillot dans une petite ville de la frontière entre Arménie et Azerbaïdjan, où sont réfugiés des arméniens.

Enfin l'université de Liège, en Belgique teste elle même ses étudiants pour savoir s'ils sont contaminé du Covid-19. En Europe, la situation sanitaire s'aggrave partout.

Chroniques
7H13
9 min
La Question du jour
Le couvre-feu face à la pandémie : que nous enseigne l’expérience en Guyane ?
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......