LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Des policiers devant la mosquée de Bayonne, après l'attaque, le 28 octobre 2019.

Attaque de la mosquée de Bayonne : le point sur les faits et le profil du suspect

11 min
À retrouver dans l'émission

L'homme suspecté d'avoir blessé gravement deux personnes, lundi, devant la mosquée de Bayonne, a été placé en garde vue pour tentative d'assassinats.

Des policiers devant la mosquée de Bayonne, après l'attaque, le 28 octobre 2019.
Des policiers devant la mosquée de Bayonne, après l'attaque, le 28 octobre 2019. Crédits : GAIZKA IROZ / AFP - Radio France

Les Bayonnais sont "solidaires de la Communauté musulmane, victime d'un attentat aussi lâche qu'odieux", a déclaré sur Twitter le maire de Bayonne Jean-René Etchegaray. L'homme, suspecté d'avoir tiré devant la mosquée de la ville et blessé gravement deux personnes, a reconnu les faits et a été placé en garde à vue pour tentative d'assassinats. Le point sur l'enquête et le profil de ce suspect avec Corinne Audouin. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

La classe politique française a condamné cette attaque - ou plutôt cet attentat, car c'est ce mot-là qu'il faut employer, estime Fabien Roussel, secrétaire national du Parti communiste français. Sa réaction dans ce journal.

Les autres titres du journal 

Une nouvelle journée de perturbation est prévue mardi sur les rails. Seulement un TGV sur trois devrait circuler sur la façade Atlantique. Environ 200 agents d'un technicentre au sud de Paris font grève, un conflit qui illustre un malaise plus profond à la SNCF. Les précisions de Hakim Kasmi, du service économie de France Culture.

Le feuilleton du Brexit continue. Le Premier ministre britannique Boris Johnson essaiera encore mardi d'obtenir des élections législatives anticipées, en décembre. La veille, la Chambre des communes a rejeté sa proposition. La correspondance à Londres d'Antoine Giniaux.

Le directeur général de Boeing Dennis Muilenburg sera entendu mardi devant le Sénat américain. Il devrait reconnaître les erreurs du constructeur aéronautique. Les défaillances du 737 MAX ont provoqué la mort de 346 personnes en Ethiopie et au large de l'Indonésie. 

L'équipe
Journaliste
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......