LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Impossible à 7h du matin heure de Paris de dire qui va l'emporter et la vague démocrate annoncée par tous les sondages n'a pas eu lieu. A Washington, un écran géant a été installé sur la "Black Lives Matter plaza".

Donald Trump résiste à la vague bleue démocrate prédite par les sondages pour la présidentielle

11 min

La carte des Etats-Unis se colore en rouge et en bleu, au fil des heures, pour savoir quel état vote républicain ou démocrate à la présidentielle. Donald Trump prédit "une grande victoire". Joe Biden se dit optimiste mais préfère attendre la fin du dépouillement de tous les bulletins de vote.

Impossible à 7h du matin heure de Paris de dire qui va l'emporter et la vague démocrate annoncée par tous les sondages n'a pas eu lieu. A Washington, un écran géant a été installé sur la "Black Lives Matter plaza".
Impossible à 7h du matin heure de Paris de dire qui va l'emporter et la vague démocrate annoncée par tous les sondages n'a pas eu lieu. A Washington, un écran géant a été installé sur la "Black Lives Matter plaza". Crédits : Olivier Douliery - AFP

A 7h - heure de Paris-, et 1h du matin à Washington, le démocrate Joe Biden comptait 213 grands électeurs en sa faveur, contre 174 pour le républicain Donald Trump, selon les estimations du New York Times. Il n'y a pas que du rouge et du bleu, à la Une, ce matin aux Etats-Unis ; un chiffre aussi à retenir : 270. C'est le nombre de grands électeurs nécessaires pour gagner la présidentielle. Donald Trump pourrait gagner la Floride et le Texas, riches de 67 grands électeurs. L'Arizona fait partie des états-clés du scrutin et crée la surprise :  cet état, tranditionnellement républicain, n'avait voté démocrate qu'une fois depuis 1952, c'était pour Bill Clinton en 1996. Mais là, Joe Biden semble remporter la mise, confirmant l’infime avance qu'il avait dans les sondages, peut-être grâce au vote hispanique. Mais le dépouillement n'est pas terminé.

Sur Twitter, Donald Trump vient d'annoncer, sur Twitter, qu'il prendrait la parole ce soir, mais il annonce déjà "une large victoire" - "a big win". Il accuse également les démocrates de tenter de "voler" l'élection présidentielle, ajoutant qu'il ne les laisserait pas faire. Le réseau social a apposé quelques instants plus tard une mention d'avertissement à ce message, indiquant que ce propos était "potentiellement trompeur". Son rival démocrate a, lui, créé la surprise en prenant la parole avant l'annonce définitive des résultats. Joe Biden se dit optimiste mais précise qu'il faut attendre le dépouillement de tous les bulletins de vote. Il doit néanmoins gagner au moins deux des trois Etats disputés du Nord industriel (Pennsylvanie, Michigan, Wisconsin) remportés sur le fil par Donald Trump il y a quatre ans.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Les autres titres du journal

La situation sanitaire empire en France : 430 morts du Covid-19 en 24h. Les services de réanimation qui voit affluer les patients dans un état grave 469 admissions en 24h. Plus de 36 000 nouvelles contaminations  Peut-être 100 000 cas par jour, à la fin de la semaine.  C'est la crainte de l'épidémiologiste Antoine Flahaut.

La situation sanitaire en France au 3 novembre 2020.
La situation sanitaire en France au 3 novembre 2020. Crédits : Visactu

De nouvelles restrictions sanitaires et économiques dans les grandes surfaces. Impossible désormais d'acheter des produits dits non essentiels. Mais que vont devenir les 50 000 employés dans les rayons de vêtements ou de jouets par exemple ? Chômage technique ou reconversion, focus sur les conséquences sociales de cette mesure avec Anne-Laure Chouin.

Les produits désormais autorisés à la vente dans les grandes surfaces.
Les produits désormais autorisés à la vente dans les grandes surfaces. Crédits : Visactu

Le scrutin en Côte d'Ivoire tourne à l'affrontement après la réélection d'Alassane Ouattara pour un troisième mandat controversé, sur un score de 94% des voix : Après des mois de violences qui ont causé la mort d'une quarantaine de personnes ces derniers mois, les tensions restent vives. Les leaders de l'opposition, qui voulaient former un gouvernement de transition, sont bloqués chez eux par les forces de l'ordre. Le gouvernement les accuse de complot. Correspondance à Abidjian, d'Amandine Réaux

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......