LE DIRECT
Le Premier ministre Edouard Philippe pendant un débat sur l'immigration à l'Assemblée nationale, le 7 octobre 2019.

Les mesures du gouvernement sur l'immigration face à la réalité du terrain

12 min
À retrouver dans l'émission

Le Premier ministre Édouard Philippe annoncera mercredi matin vingt mesures sur l'immigration.

Le Premier ministre Edouard Philippe pendant un débat sur l'immigration à l'Assemblée nationale, le 7 octobre 2019.
Le Premier ministre Edouard Philippe pendant un débat sur l'immigration à l'Assemblée nationale, le 7 octobre 2019. Crédits : Alain JOCARD - AFP

Les mesures sur l'immigration annoncées mercredi matin ont déjà largement fuité dans la presse. Édouard Philippe détaillera vingt décisions. Le chef du gouvernement devrait évoquer l'AME (l'aide médicale d'État). Elle bénéficiait l'an dernier à près de 320 000 étrangers en situation irrégulière. L'exécutif dit vouloir lutter contre les abus. Les informations d'Anne-Laure Jumet, cheffe du service économie de France Culture.

Autre mesure prévue, la fixation dès 2020 de quotas d'immigrés économiques pour certains emplois - des métiers en tension. Une "hérésie" pour des professionnels confrontés à la réalité du terrain. Exemple avec le groupe de restauration italienne Big Mamma, fondé par deux Français et qui emploie 750 salariés dans l'Hexagone. Tous leurs plongeurs sont des immigrés, souvent sans-papiers [en règle]. Impossible de faire sans eux, témoigne en exclusivité sur France Culture la DRH du groupe Elsa Darquier. Des propos recueillis par Annabelle Grelier. 

Écouter
1 min
Le cas de Big Mamma

Les autres titres du journal

Le comité d'orientation et de suivi des enquêtes sur les bébés nés sans mains ne sera bientôt plus.  Les familles ont assisté mardi soir à une dernière réunion, partagées entre la colère et l'incompréhension. Il va s'arrêter alors que le mystère autour de ces malformations congénitales est loin d’être levé. Les précisions de Tara Schlegel.

En Allemagne, la plus haute juridiction a estimé qu'un chômeur ne pouvait être sanctionné trop durement. La loi allemande est sévère, mais mardi la Cour constitutionnelle a plafonné les baisses d'indemnisation. Précisions de notre correspondant à Berlin, Ludovic Piedtenu.

Des réserves de pétrole bientôt vendues aux enchères au Brésil. C'est une volonté du gouvernement qui espère ainsi augmenter la production. Mais les syndicats y voient une privatisation déguisée de l'entreprise Petrobras. Au Brésil, le point avec Anne Vigna.

L'équipe
Journaliste
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......