LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Séparatisme : Emmanuel Macron veut faire du projet de loi pour "conforter les principes républicains" un texte-phare de son quinquennat

13 min

Ce projet de loi et cette évolution sémantique seront présentés, ce mercredi matin, en Conseil des ministres. Près de deux mois après la décapitation de Samuel Paty, l'exécutif déploie une batterie de mesures contre la haine en ligne ou pour encadrer le financement des cultes

Emmanuel  Macron mûrit le sujet de longue date et veut en faire l'un des grands textes de son quinquennat :  les 57 articles du projet de loi pour "renforcer les principes républicains", - et non plus" lutter contre le séparatisme islamiste" seront présentés, ce mercredi matin, en Conseil des ministres. Près de deux mois après la décapitation de Samuel Paty, ce projet prévoit notamment la création du délit de mise en danger de la vie d'autrui par la diffusion d'informations relatives à sa vie privée ou professionnelle dans le but de l'exposer à un risque d'atteinte à son intégrité ou à ses biens.

Écouter
56 sec
Antoine Marette a lu ce projet de loi pour France culture

Le gouvernement voulait interdire l’instruction à domicile, le Conseil d’Etat a refusé : il y aura donc des contrôles renforcés, au grand dam de certaines familles. Le projet de loi "confortant les principes républicains" empiète sur notre liberté, estiment certaines familles. Elles ont prévu de manifester, aujourd'hui, notamment devant le rectorat à Lyon. Mathilde Imberty a rencontré des défenseurs de l'instruction à domicile, reportage.

Écouter
1 min
Certaines familles ont prévu de manifester, ce mercredi, notamment devant le rectorat à Lyon. Mathilde Imberty a rencontré des défenseurs de l'instruction à domicile.

Les autres titres du journal

Procès des attentats de janvier 2015 : perpétuité requise contre le principal accusé. Ses avocats demandent l’acquittement, cite l'affaire Dreyfus et l'erreur judiciaire. Inacceptable pour des parties civiles qui ont quitté la salle.

Donald Trump et son "America first" (l’Amérique d'abord), y compris dans l'accès aux vaccins contre le Covid : Donald Trump se tient à sa ligne politique, quitte à priver le reste du monde de doses tant que tous les Américains ne seront pas vaccinés.

Un geste inédit en France, salué par le monde du football : des joueurs du Paris SG et du Basaksehir Istanbul ont quitté, mardi soir, la pelouse après des accusations de racisme portées à l'encontre du quatrième arbitre entraînant le report du match de Ligue des champions.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......