LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
La ministre du Travail Muriel Pénicaud et le Premier ministre Édouard Philippe, le 18 juin 2019 à l'hôtel de Matignon à Paris.

Travail de nuit dans le commerce alimentaire : le gouvernement préfère temporiser et annonce une concertation

12 min

Une mesure contestée sur le travail de nuit dans le commerce alimentaire devait être annoncée mercredi en Conseil des ministres.

La ministre du Travail Muriel Pénicaud et le Premier ministre Édouard Philippe, le 18 juin 2019 à l'hôtel de Matignon à Paris.
La ministre du Travail Muriel Pénicaud et le Premier ministre Édouard Philippe, le 18 juin 2019 à l'hôtel de Matignon à Paris. Crédits : Lucas BARIOULET - AFP

Une mesure contestée devait être présentée ce mercredi en Conseil des ministres. Elle prévoit d'autoriser les commerces alimentaires à ouvrir entre 21 heures et minuit, donc de faire travailler les employés la nuit. Mais la veille, le ministère du Travail a décidé de temporiser - le sujet est explosif - et d'ouvrir une concertation de six mois. L'article avait déjà fait l’objet d’un amendement à la loi Pacte avant d’être censuré sur la forme par le conseil d’État. L'exécutif avait donc prévu de l’inclure dans le projet "diverses mesures d’ordre social", mais il pourrait bien se passer d'un nouveau front de contestation, car la mesure ne satisfait, en l'état, ni le patronat dans le secteur de la distribution, ni les syndicats. Les précisions de Catherine Pétillon, du service économie de France Culture.

Écouter
1 min
Travail de nuit dans le commerce alimentaire : le gouvernement temporise

Les autres titres du journal

La sortie ce mercredi du film "J'accuse" de Roman Polanski crée la polémique. La semaine dernière le réalisateur franco-polonais a été à nouveau accusé de viol, cette fois par la comédienne et photographe Valentine Monnier. Quelques jours avant, c'est l'actrice Adèle Haenel qui a accusé le réalisateur Christophe Ruggia d'"attouchements" et de "harcèlement" alors qu'elle était adolescente. Des prises de paroles positives, explique la militante du collectif Nous Toutes Caroline de Haas.

Les manifestants irakiens veulent une solution à la crise dans leur pays. Ils sont toujours mobilisés et demandent le départ de la classe politique qu'ils jugent corrompue. Reportage à Bagdad de notre correspondante Lucile Wassermann.

Quand l'air est aussi nocif, des habitants de New Delhi préfèrent rester chez eux. Exemple avec une famille indienne qui s'organise pour subir le moins possible la pollution. Le reportage de Sébastien Farcis, correspondant de RFI pour France Culture.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......