LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Centre de vaccination contre la Covid-19 a Dina en Bretagne

Obligation vaccinale anti-Covid pour 2,7 millions de Français dans la santé : que risquent les récalcitrants ?

12 min

2,7 millions de Français.es qui travaillent dans les hôpitaux, maisons de retraites, les aides à domicile, pompiers, ambulanciers doivent désormais être vacciné.e.s. Sinon, suspension, sans rémunération ! Un risque que certains sont prêts à prendre

Centre de vaccination contre la Covid-19 a Dina en Bretagne
Centre de vaccination contre la Covid-19 a Dina en Bretagne Crédits : MARTIN BERTRAND / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP - AFP

2,7 millions de Français.es qui travaillent dans les hôpitaux, maisons de retraites, les aides à domicile, pompiers, ambulanciers doivent désormais être vacciné.e.s. Sinon, suspension, sans rémunération ! Un risque que certains sont prêts à prendre. Le gouvernement se veut optimiste : alors que 74% des Français ont reçu au moins une première injection anti-Covid,  ce chiffre grimpe à 88% chez les personnels qui travaillent dans le domaine de la santé au sens large. Mais le ministère table, in fine, sur 5% de récalcitrants. C’est le cas de Pascale, infirmière au Centre hospitalier Sud Francilien dans l’Essonne : cette élue CGT du personnel précise qu'elle n’est pas contre le principe de la vaccination,  mais elle veut être libre de ses choix. C'est pour cela que Pascale manifestait, hier, à Paris.

Écouter
40 sec
"J'ai mon PCR négatif, je peux dire que je suis négative, les vaccinés ne le peuvent pas. C'est pas moi qui mets la santé en danger", dit Pascale, infirmière

Comment cette obligation vaccinale va-t-elle concrètement s'appliquer dès mercredi, à commencer dans les hôpitaux publics ? Que risquent, maintenant, les agents qui refuseraient la vaccination ? Et d'ailleurs, les récalcitrants sont-ils nombreux ? Explications de Tara Schlegel.

Écouter
2 min
Les intérimaires et les intervenants extérieurs, par exemple des ouvriers, qui travailleraient sur un chantier à l’hôpital, doivent aussi être vaccinés

Les autres titres du journal

Un mois, déjà, sous le régime taliban et une application stricte de la charia : La musique, jugée contraire à l'Islam, la non-mixité imposée à l'université, le sport réservé aux hommes : de quoi désespérer des milliers d'Afghans et d'Afghanes comme cette athlète que Julie Pietri a pu contacter.

Écouter
1 min
Reihane, cycliste de haut niveau, pense quitter l'Afghanistan, sans trop savoir comment : "J’aime mon pays...C’est ici que je voudrais vivre ma vie"

Conclusion du Beauvau de la sécurité : "Simplification" de la conduite des enquêtes, doublement des policiers sur le terrain, loi de programmation: à sept mois de la présidentielle, Emmanuel Macron a détaillé, mardi, les réformes qu'il souhaite voir aboutir en matière de sécurité, d'ici la fin du quinquennat et au-delà.

De nouveaux orages dans le Gard, après les violentes intempéries d'hier. Une personne est portée disparue, les écoles fermées

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......