LE DIRECT
Principales mesures annoncées par Emmanuel Macron, hier soir. Il n'a pas prononcé le mot "déconfinement", mais a détaillé une levée très progressive du confinement en trois grandes étapes.

Un déconfinement en trois temps, pour ne pas répéter les erreurs du printemps

12 min

Emmanuel Macron a présenté, hier, sa stratégie d'allègement du confinement. Dès samedi, réouverture des petits commerces et lieux de culte. 15/12 : passage du confinement au couvre-feu. Cinémas, théâtres et musées pourront rouvrir. 20/01 : restaurants et salle de sport, si la situation le permet.

Principales mesures annoncées par Emmanuel Macron, hier soir. Il n'a pas prononcé le mot "déconfinement", mais a détaillé une levée très progressive du confinement en trois grandes étapes.
Principales mesures annoncées par Emmanuel Macron, hier soir. Il n'a pas prononcé le mot "déconfinement", mais a détaillé une levée très progressive du confinement en trois grandes étapes. Crédits : VISACTU - Visactu

Un déconfinement en trois temps, pour ne pas répéter les erreurs du printemps : C'est la stratégie détaillée, mardi soir, par Emmanuel Macron. Réouverture des commerces dès le samedi 28 novembre. Il faudra toujours se munit d'attestations de sortie mais les déplacements seront possibles dans un rayon de 20km autour de chez soi et pour une durée de trois heures. Le 15 décembre, les cinémas, théâtres et musées pourront rouvrir mais il faudra rentrer chez soi avant 21h car le couvre-feu sera de retour, à la place du confinement. Pour les restaurants, bars et salles de sport, il faudra patienter au moins jusqu'au 20 janvier. Ces deux dernières étapes, de mi-décembre et mi-janvier ne seront possibles que si la situation sanitaire continue de s'améliorer. Emmanuel Macron dit encore compter sur les efforts de chacun et sur une campagne de vaccination massive mais non-obligatoire. Oui, nous voyons le bout du tunnel, mais... : analyse de Rosalie Lafarge.

Écouter
1 min
Analyse de Rosalie Lafarge sur les annonces d'assouplissements du confinement d'Emmanuel Macron

On voit le bout du tunnel mais l'espoir est tempéré, chez les libraires, qui se demandent encore à quoi va ressembler le protocole sanitaire renforcé.

Comme les restaurateurs, les gérants de salles de sport rongent leur frein, suspendus à une réouverture le 20 janvier si et seulement si la situation sanitaire le permet.

Les autres titres du journal

En cette journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, nous irons en Turquie où des féministes osent braver la répression pour réclamer des mesures concrètes pour empêcher les féminicides

Ethiopie : c’est aujourd’hui qu’expire l’ultimatum lancé par les troupes fédérales aux forces du Parti de libération du peuple de Tigré  regroupées dans la capitale de la région Mékélé. D’après le gouvernement éthiopien, l’armée a encerclé la ville. Le porte-parole de l’armée appelle les civils à se sauver : "Après, il n’y aura aucune pitié", a-t-il ajouté. Plus de 40 000 civils ont déjà franchi la frontière soudanaise selon l'ONU. En plus de subir l’offensive menée par les troupes de l’armée régulière, les réfugiés Tigréens affirment que des milices et des groupes armés Amharas en profitent pour s’approprier leurs terres. Reportage de notre correspondant au Soudan, Eliott Brachet.

À venir dans ... secondes ...par......