LE DIRECT
Point sur les contamminations au coronavirus en date du 25 février à 18h30 GMT - 19h30 à Paris

Coronavirus : la chloroquine, utilisée auparavant contre le paludisme, "est probablement le traitement le plus simple et le moins cher" selon un chercheur biologiste français

12 min

Selon Didier Raoult, directeur de l’Institut Méditerranée Infection à Marseille, la chloroquine a fait ses preuves face au nouveau coronavirus : "c'est accessible et il n'y a pas à attendre quatre ans pour une autorisation de mise sur le marché. C'est une ouverture considérable".

Point sur les contamminations au coronavirus en date du 25 février à 18h30 GMT - 19h30 à Paris
Point sur les contamminations au coronavirus en date du 25 février à 18h30 GMT - 19h30 à Paris Crédits : Vincent LEFAI, John SAEKI, Laurence CHU / AFP - AFP

Entre psychose et dose d'espoir, le nouveau coronavirus continue à s'étendre à travers le monde : Si l'épidémie de coronavirus pourrait avoir atteint son pic en Chine,  où elle a fait 2.700 morts et contaminé 78.000 personnes, la pneumonie virale touche de plus en plus de pays, y compris en Europe : deux nouveaux cas recensés en Allemagne, 332 personnes contaminées en Italie,  où 11 personnes sont mortes de la maladie, selon un tout dernier bilan. Trois nouvelles régions sont désormais concernées : la Ligurie, la Toscane et la Sicile mais il n'est pas question, pour autant, de fermer les frontières aux pays voisins de l'Italie. Ce serait une erreur, une mesure "disproportionnée", ont indiqué les ministres de la Santé italien, français, suisse, autrichien, slovène et croate, à l'issue d'une réunion, hier à Rome. Depuis Genève, le chef de la mission de l'OMS qui s'est rendue en Chine prévient : "le monde n'est pas prêt" à faire face à l'épidémie. S'il n'existe toujours pas de vaccin, un traitement a déjà fait ses preuves, tempère Didier Raoult. Selon le directeur de l’Institut Méditerranée Infection à Marseille, au micro de Julien Langlet, il s'agit de la chloroquine, d'habitude utilisée contre le paludisme et qui serait efficace, désormais, contre le coronavirus. Une annonce vivement critiquée par nombre de médecins et scientifiques français sur les réseaux sociaux pour son manque de pondération. (mis à jour le 3 mars 2020)

Reportage également de Tara Schlegel sur la montée en puissance des hôpitaux, en France, pour répondre à l'épidémie

Les autres titres du journal

Le coronavirus qui inquiète le monde économique et pèsera sur le marché du travail : L'Unédic, le régime d'assurance chômage, a présenté, hier, ses prévisions financières et table sur un retour dans le vert l'an prochain. Le gouvernement, qui espérait un excédent plus rapide, en sera donc pour ses frais. Précisions de Catherine Pétillon.

La classe politique britannique accusée d'avoir fermé les yeux sur des abus sexuels d'enfants. Les institutions politiques britanniques - gouvernement, Parlement et partis - ont fermé les yeux durant des décennies sur des cas d'abus sexuels sur des enfants, allant parfois jusqu'à activement protéger leurs auteurs, selon un rapport indépendant publié, hier. Ce rapport relève notamment "l'incapacité de reconnaître les abus, le fait de fermer les yeux sur ceux-ci, d'étouffer des accusations et d'activement protéger des auteurs de haut rang, dont des politiciens". Ce document est le fruit d'une enquête indépendante mise en place en 2015 à la suite du scandale Jimmy Savile, ex-star de la BBC accusée de centaines d'agression sexuelles en 2012, un an après sa mort. Il évoque "un important problème de déférence" envers des personnalités publiques de premier plan de la part des partis politiques, de la police et de la justice. Correspondance à Londres d'Antoine Giniaux.

Crise migratoire en Grèce : affrontements à Lesbos et Chios entre policiers et habitants, sur fond de controverse autour de nouveaux camps pour les migrants sur ces îles de la mer Égée. Le gouvernement a de nouveau réitéré sa détermination à construire ces nouveaux camps fermés pour remplacer les camps insalubres et surpeuplés sur les îles. "Les nouveaux camps seront construits, les vieux camps débordés (de demandeurs d'asile) vont fermer", a affirmé le porte-parole du gouvernement, Stelios Petsas. Le gouvernement avait tenté, à plusieurs reprises, de convaincre les autorités locales de la nécessité de ces nouveaux camps mais elles s'y sont opposé.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......