LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le président républicain Donald Trump et son rival démocrate Joe Biden n'ont cessé de se couper la parole, hier soir, lors du premier débat télévisé pour la présidentielle du 3 novembre

Peut-être le pire débat télévisé de l'histoire des Etats-Unis pour une présidentielle ?

12 min

"Difficile d'en placer une avec ce clown", "il n'y a rien d'intelligent en vous" : voilà le genre de politesses que se sont échangées Joe Biden et Donald Trump, hier soir. Et sur le fond ? Les questions sociétales, raciales et l'économie et la pauvreté ont eu du mal à percer.

Le président républicain Donald Trump et son rival démocrate Joe Biden n'ont cessé de se couper la parole, hier soir, lors du premier débat télévisé pour la présidentielle du 3 novembre
Le président républicain Donald Trump et son rival démocrate Joe Biden n'ont cessé de se couper la parole, hier soir, lors du premier débat télévisé pour la présidentielle du 3 novembre Crédits : Morry Gash - UPI/MAXPPP - Maxppp

"Difficile d'en placer une avec ce clown", "il n'y a rien d'intelligent en vous" : voilà le genre de politesses que se sont échangées Joe Biden et Donald Trump, lors du premier débat télévisé pour la présidentielle aux Etats-Unis qui oscillait entre cour d'école et pugilat. Les questions sociétales, raciales, l'économie et la pauvreté ont fini par être abordées. Le premier débat télévisé pour la présidentielle du 3 novembre aux Etats-Unis, entre le démocrate Joe Biden et le républicain Donald Trump, n'a pas vraiment été dominé par les idées échangées, mais plutôt par des noms d'oiseaux. Le modérateur, Chris Wallace, journaliste de Fox News, a été contraint de hausser le ton, pour remettre de l'ordre dans un débat parfois inaudible, au vu, notamment, des interruptions de Donald Trump. "Votre équipe de campagne a accepté la règle de deux minutes de réponse par candidat, vous ne la respectez pas", a déploré Chris Wallace. Joe Biden, âgé de 77 ans, et Donald Trump, 74 ans, se sont comportés comme des enfants dans une cour d'école, reléguant, à l'arrière-plan les questions qui intéressent pourtant des dizaines de millions d'Américains sur la crise sanitaire, la crise économique et les tensions raciales, sociétales. Analyse en direct de Benjamin Fontaine.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Les autres titres du journal

La pauvreté à la une, en France, avec les ravages de la crise sanitaire et l'alerte lancée par le Secours populaire : familles monoparentales, personnes âgées, étudiants, mais aussi intérimaires, ou travailleurs indépendants personne ne semble plus à l'abri de la précarité.

L'homme qui voulait s'en prendre à Charlie Hebdo a été mis en examen et écroué, hier soir, pour tentatives d'assassinats terroristes. Ce ressortissant pakistanais a reconnu avoir menti sur son âge et sur son identité pour entrer en France.  

Convention citoyenne pour le climat : le Premier ministre retrouve ce matin quelques membres de la convention citoyenne pour le climat   qui ont beaucoup de questions sur les choix de l'exécutif sur la 5G ou sur la frilosité de plusieurs ministres à taxer le secteur aérien.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......