LE DIRECT
Une femme manifeste pour alerter sur la crise dans les hôpitaux publics, à Quimper le 14 novembre 2019.

Les personnels hospitaliers de nouveau dans la rue

11 min

Des manifestations et rassemblements sont prévus vendredi, trois mois après le "plan d'urgence" du gouvernement qui, selon les syndicats et collectifs, ne répond pas à leurs revendications.

Une femme manifeste pour alerter sur la crise dans les hôpitaux publics, à Quimper le 14 novembre 2019.
Une femme manifeste pour alerter sur la crise dans les hôpitaux publics, à Quimper le 14 novembre 2019. Crédits : Fred TANNEAU - AFP

Les personnels hospitaliers se mobilisent à nouveau vendredi, à l'appel des collectifs Inter-Hôpitaux et Inter-Urgences. Une centaine de manifestations et de rassemblements sont prévus un peu partout en France. Il estiment que le plan d'urgence du gouvernement ne répond pas à leurs revendications. Les infirmiers et aides-soignants des services d'urgence réclament toujours une augmentation générale de 300 euros par mois, au lieu des primes qui leur ont été accordées. Les médecins sont aussi mobilisés : plus de 800 chefs de service ont démissionné. Ils dénoncent l'austérité dans les établissements publics qui, depuis dix ans, ne leur permet plus de soigner dignement les malades.

Écouter
1 min
Crise dans les hôpitaux : les médecins mobilisés

Les autres titres du journal

À deux semaines des César, la direction de l'Académie a annoncé jeudi soir sa démission en bloc. Elle était pointée du doigt pour son opacité et affaiblie par la polémique Polanski. "Ça va permettre de modifier les statuts de l'association", a réagi l'actrice Marina Foïs.

Avant les César, place d'abord aux Victoires de la musique. La cérémonie aura lieu vendredi soir et déjà, il y a quelques fausses notes. Des catégories ont disparu. Le manque de diversité est critiqué. Explications de Matthieu Culleron.

Les rapatriés de Wuhan (Chine) et confinés à Carry-le-Rouet, près de Marseille, ne sont plus en quarantaine.  Ils quittent peu à peu les lieux vendredi. Compte-rendu d'Olivier Martocq.

Comme tous les ans à Munich, se tient la conférence sur la sécurité. Le président français Emmanuel Macron s'y rend, ce qui n'était pas arrivé depuis Nicolas Sarkozy en 2009. Au total, plus de 35 chefs d'État, de gouvernement et une centaine de ministres sont attendus. Résumé des enjeux avec notre correspondant en Allemagne, Ludovic Piedtenu.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......