LE DIRECT
Donald Trump en compagnie du secrétaire d'Etat Mike Pompéo.

Drone abattu par l'Iran : Donald Trump aurait renoncé in extremis à une riposte militaire

11 min

Alors que les tensions très vives entre Washington et Téhéran sont encore montées d'un cran hier, après que l'Iran a détruit un drone américain dans la région du détroit d'Ormuz, Donald Trump aurait annulé au tout dernier moment une réponse armée, selon le New York Times ce matin.

Donald Trump en compagnie du secrétaire d'Etat Mike Pompéo.
Donald Trump en compagnie du secrétaire d'Etat Mike Pompéo. Crédits : MANDEL NGAN - AFP

Tout était prêt pour une riposte militaire des Etats-Unis face à Téhéran hier. Après la destruction d'un drone américain par l'Iran dans la nuit de mercredi à jeudi, les vives tensions étaient sur le point d'aboutir à des frappes américaines selon les révélations du New York Times ce matin. Les iraniens affirment que l’engin espion se trouvait au-dessus de leur territoire, tandis que le commandement militaire américain continue de soutenir que le drone se situait à une trentaine de kilomètres des côtes iraniennes, dans l’espace aérien international.   

Hier, Donald Trump a parlé d’une très grave erreur de la part de l’Iran. Le New York times affirme que le président américain, sur le point de déclencher une réponse armée, aurait changé d'avis au tout dernier moment. Précisions de notre correspondant aux Etats-Unis, Grégory Philipps.

Les  autres titres de l'actualité 

L'impasse au Conseil européen hier pour désigner le nouveau président de la Commission européenne

Les vingt-huit Etats-membres n'ont pas trouvé d'accord pour les postes clés des institutions. A Bruxelles, les précisions de notre envoyée spéciale Louise Bodet.

Plusieurs ONG somment la France d'arrêter d'être complaisante envers l'Arabie saoudite

Alors que la justice britannique a suspendu l'octroi de nouvelles licences d'exportations d'armes envers Ryad et que le sénat américain a bloqué hier énorme contrat d'armement en direction de l'Arabie saoudite. Oxfam, Human Rigths watch ou encore la FIDH, la fédération internationale des droits de l'homme demande à la France de prendre position. Précisions de Nathanaël Charbonnier.

Au salon aéronautiques du Bourget : les industriels misent sur l'électrique 

Avec un objectif, notamment, faire baisser les émissions de CO2 de moitié d'ici 2050. Reportage signé Hakim Kasmi

À venir dans ... secondes ...par......