LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Une manifestante anti-gouvernement marche avec un drapeau du Liban dans la main, à Beyrouth, le 24 octobre 2019.

"Ils ne sont pas à l'écoute" : les manifestants libanais, déçus par le discours de leur président, demandent toujours le départ de la classe politique

12 min

Le président du Liban a tenu jeudi un discours qui n'a pas calmé la colère des manifestants.

Une manifestante anti-gouvernement marche avec un drapeau du Liban dans la main, à Beyrouth, le 24 octobre 2019.
Une manifestante anti-gouvernement marche avec un drapeau du Liban dans la main, à Beyrouth, le 24 octobre 2019. Crédits : IBRAHIM AMRO - AFP

Son discours à la nation n'a fait qu'ajouter de l'huile sur le feu. Jeudi, le président du Liban s'est dit prêt à rencontrer les représentants des manifestants, bien qu'il n'existe pas de leader du mouvement de contestation qui secoue le pays. Une partie de la population est mobilisée depuis plus d'une semaine et l'annonce d'une taxe sur les appels via la messagerie WhatsApp. "Le régime, chers jeunes, ne peut être changé sur la place publique", a répondu Michel Aoun à ceux qui réclament le départ de l'ensemble de la classe politique. Le reportage à Beyrouth de Chloé Domat, correspondante de France Culture.

Écouter
1 min
Reportage à Beyrouth de Chloé Domat

Les autres titres du journal

Les Vénézuéliens maintiennent, eux aussi, la pression. Ils subissent d'importantes et récurrentes coupures de courant. À Caracas, le reportage de Benjamin Delille, pendant les manifestations de jeudi. Opposants et partisans du gouvernement ne s'entendent pas sur l'origine du problème électrique.

Écouter
1 min
Le reportage à Caracas de Benjamin Delille

Dans le nord de la Grèce, des villageois ont jeté des pierres sur un autocar transportant 380 demandeurs d'asile, qui avaient été évacués du camp surpeuplé de l'île de Samos. Les précisions de notre correspondante Angélique Kourounis.

À Belfort, les sous-traitants de General Electric demandent cinq millions d'euros au gouvernement. Ils s'inquiètent d'être les oubliés du plan social et vont envoyer une lettre au ministre de l'Économie Bruno Le Maire. Une informations de nos confrères de France Bleu. 

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......