LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Jean Castex, invité de l'émission "Vous avez la parole" sur France 2

Invité sur France 2, Jean Castex assume les nouvelles restrictions sanitaires mais un couac et des approximations gâchent sa partition

12 min

Invité sur France 2, le Premier ministre a répondu à la colère des restaurateurs et des gérants de salles de sport, après le tour de vis sanitaire annoncé avant-hier. Jean Castex a avoué ne pas avoir téléchargé l'application "Stop Covid" et a été confus sur la question de la fermetures des piscines.

Jean Castex, invité de l'émission "Vous avez la parole" sur France 2
Jean Castex, invité de l'émission "Vous avez la parole" sur France 2 Crédits : THOMAS COEX / AFP - AFP

Elus et restaurateurs de Marseille ont lancé une fronde contre la fermeture des bars et des restaurants, une "mesure forte" que le Premier ministre Jean Castex a dit assumer face au Covid-19 et un nouveau record de 16.096 contaminations : Alors que la France a enregistré, hier, un record depuis le début de l'épidémie et le lancement des tests à grande échelle dans le pays, Jean Castex passait son premier grand oral. Invité pendant près de trois heures sur France 2, le Premier ministre a dû répondre à la défiance de certains Français après les nouvelles restrictions décidées avant-hier, pour lutter contre un rebond épidémique. Les restaurateurs et des élus du Sud ne décolèrent pas, tout comme les gérants de salle de sport dans les 11 métropoles placées en alerte renforcée, dont Paris. Que faut-il retenir de la prestation de Jean Castex ? Stéphane Robert, dans son analyse, estime que le Premier ministre a tenu sa partition, justifiant les nouvelles restrictions mises en place, brandissant la menace d'un reconfinement mais il y a aussi eu des couacs et quelques approximations, notamment sur la fermeture des piscines couvertes dès lundi, en zone d'alerte renforcée.

Fermer des établissements sportifs, un coup dur sur le plan économique pour les professionnels du secteur. Ils parlent même d'aberration, alors que le sport est bon pour la santé, et que les Français l'ont redécouvert pendant le confinement. Le ministre de l'Economie Bruno Le maire n'exclut pas des exonérations de charge ou des moratoires sur les loyers mais c'est encore insuffisant pour apaiser la colère de Philippe Diallo, président du Conseil social du mouvement sportif, l'organisation patronale des employeurs du sport, interrogé par Stanislas Vasak.

La situation sanitaire chaque jour un peu plus inquiétante en Europe : notre continent compte près d'un quart des morts, dans le monde, du Covid-19, et 5 millions des 31 millions de cas recensés sur la planète. Le Centre Européen de Prévention et de contrôle des maladie tire à son tour la sonnette d'alarme pour 7 Etats Membre de l'Union. Précisions de Marie-Pierre Vérot.

Les autres titres du journal

Violences conjugales : les premiers bracelets anti-rapprochement vont être déployés dans cinq juridictions. C'était l'une des promesses du Grenelle pour lutter contre les féminicides : après plusieurs mois d’atermoiements, le bracelet anti-rapprochement, destiné à éloigner de leurs victimes, les conjoints et ex-conjoints violents va être déployé dans cinq juridictions dès aujourd'hui. Il pourrait aider à faire respecter les contrôles judiciaires mais il ne faut pas oublier l'accompagnement des victimes, rappellent les associations.

La guerre économique entre les Etats-Unis et la Chine fait des victimes collatérales, chez les constructeurs automobiles : A moins de 40 jours de la présidentielle américaine, par ailleurs, Donald Trump n’a toujours pas enterré la hache de guerre commerciale avec Pékin. Washington continue d’imposer des tarifs douaniers supplémentaires sur 250 milliards de dollars de biens chinois. Ce bras-de-fer, qui dure maintenant depuis deux ans et demi, complique les affaires de plusieurs constructeurs automobiles qui sont pénalisés dès lors qu'ils importent des pièces détachées chinoises. Plusieurs d’entre eux, comme Ford ou Tesla exigent maintenant la levée de ces surtaxes douanières américaines. Correspondance, à Washington, de Grégory Philipps.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......