LE DIRECT
Le masque obligatoire, notamment sur l'île Saint-Louis, s'étend à tout Paris et dans la petite couronne

Masque obligatoire à Paris et dans sa petite couronne : question de cohérence face au regain de Covid-19 estiment les autorités, mais comment faire respecter la règle sanitaire ?

11 min

Les Parisiens sortent masqués dès 8h ce matin : devant la recrudescence du Covid-19, la France rend le masque obligatoire partout dans sa capitale et dans sa petite couronne. Un Français sur 10 est concerné. Comment faire respecter cette mesure déjà en vigueur à Marseille, par exemple ?

Le masque obligatoire, notamment sur l'île Saint-Louis, s'étend à tout Paris et dans la petite couronne
Le masque obligatoire, notamment sur l'île Saint-Louis, s'étend à tout Paris et dans la petite couronne Crédits : Myriam Tirler / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP - AFP

Le port du masque devient obligatoire partout dès 8h ce matin, dès que l'on sort de chez soi à Paris et dans la petite couronne, en Seine-Saint-Denis, dans les Hauts-de-Seine et le Val de Marne : Près de 6,8 millions de Français sont concernés par cette mesure qui s'applique dans la rue, que l'on soit à pied ou en deux-roues. Face à une épidémie du coronavirus qui "regagne du terrain", 21 départements sont désormais en zone rouge et "c'est maintenant qu'il faut intervenir" pour "casser les chaînes de transmission", a expliqué, hier, le Premier ministre Jean Castex lors d'une conférence de presse à Matignon,  alors que 6.111 nouveaux cas ont été détectés en 24 heures, soit un nouveau record depuis le déconfinement. Le masque obligatoire dans l'espace public, c'est une mesure enfin logique et lisible pour Pierre-Yves Bournazel,  député Agir de Paris. Mais comment va-t-on désormais faire respecter la règle ? Réaction et analyse par Corinne Audouin.

Les autres titres du journal

Peu de masques, en revanche, et des sièges très rapprochés pour la dernière soirée de la convention républicaine, aux Etats-Unis : Les pelouses de la Maison blanche ont été transformées en scène de meeting politique, du jamais vu, avec des écrans géants et les noms de Trump et de Pence brillant dans la nuit.Le président américain, candidat à sa réélection, estime que son adversaire démocrate Joe Biden sera "le fossoyeur de la grandeur de l'Amérique" et il se pose en rempart face à "l'anarchie", référence aux manifestations anti-racistes qui embrasent plusieurs états dont le Wisconsin, depuis dimanche.

Les Etats-Unis qui affichent leurs divisions au grand jour, dans le Wisconsin, depuis une nouvelle bavure policière, dimanche, à Kenosha : Loig Loury est parti sur les traces de ces civils armés qui font face aux manifestants anti-raciste, ces fanatiques d'armes dont l'un d'entre eux, un adolescent de 17 ans, est soupçonné d'avoir tué deux personnes.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......