LE DIRECT
François Fillon

Acclamé par les militants à Nîmes, Francois Fillon a trouvé des roses sur son chemin de croix

13 min

Son domicile a été perquisitionné, hier. Une soixantaine d'élus, juppéistes, notamment, l'ont lâché. François Fillon s'est posé en capitaine tenant bon la barre en pleine tempête, acclamé par 3.000 militants Les Républicains, hier, à Nîmes.

François Fillon
François Fillon Crédits : PASCAL GUYOT AFP - AFP

François Fillon tente de relancer sa campagne : Difficile, ce matin, de savoir si les proches de François Fillon pourront tenir leur pari ambitieux : faire venir des symlpathisants en nombre, dimanche après-midi, place du Trocadéro à Paris. Délais restreints, contexte pesant : le maintien de François Fillon à la présidentielle malgré une possible en examen a provoqué des défections en série depuis mercredi. Une soixantaine d'élus ont quitté le navire. Les juppéistes Gilles Boyer, Benoist Apparu, Edouard Philippe et Christophe Béchu s'expliquent : selon eux, la campagne prend une "tournure incompatible" avec leur "façon d'envisager l'engagement politique". Le député LR Georges Fenech appelle, lui, à parrainer Alain Juppé, adversaire malheureux de François Fillon à la primaire. Le candidat de la droite "emporte son camp dans une course vers l'abîme" a estimé, de son côté l'ancien Premier ministre Dominique de Villepin. Ajoutez à cela la perquisition, menée hier, au domicile parisien de François Fillon. Le candidat de la droite a tenu bon, hier. Et il a pu compter sur sa base militante dans le Gard, lors d'un meeting à Nîmes, devant plus de 3.000 militants. Reportage de Yannick Falt, Jean-Marie Porcher à la technique.

Marine Le Pen présente son programme économique : Elle veut renationaliser la dette française pour ne plus dépendre du reste du monde. Marine Le Pen a détaillé, hier, son programme économique en cas d'accession à l'Elysée. La candidate du Front national à la présidentielle a également rappelé son souhait de sortir de l'euro, qualifié de "cadavre qui bouge encore. La question n'est plus de savoir si on va sortir de l'euro mais quand et dans quelles conditions". Marie Viennot y revient également dans son billet économique.

L'adolescent radicalisé qui avait attaqué à la machette un enseignant juif à Marseille en janvier 2016 a été condamné, hier, à sept ans de prison et cinq ans de suivi socio-judiciaire : Il était jugé à huis clos à Paris. C'était la première fois qu'un tribunal pour enfants statuait en matière criminelle terroriste.

C'est la première bavure mortelle au flash-ball répertoriée en France : Un policier marseillais, qui avait tué un homme de 45 ans en 2010, en faisant usage de cette arme lors d'une interpellation mouvementée, sera fixé sur son sort aujourd'hui. Délibéré du tribunal correctionnel de Marseille, ce matin. Le procureur avait récusé toute "légitime défense", requérant 18 mois de prison avec sursis pour "homicide involontaire" à l'encontre du policier.

Condamnation de Heetch : C'est une application très appréciée des noctambules à Paris, Lyon ou Lille, des passagers qui rentrent de soirée et qui sont mis en contact avec des conducteurs. La start up Heetch devra verser 441.000 euros à des associations de chauffeurs de taxi. Le tribunal correctionnel de Paris l'a condamnée pour avoir entretenu la "précarisation" et l'"angoisse" des chauffeurs de taxi. Précisions de Camille Magnard.

Grève des dentistes : Les chirurgiens-dentistes sont de nouveau dans la rue aujourd'hui. Dentistes, étudiants, prothésistes dentaires, issus des 3 syndicats représentatifs de la profession, défileront à partir de 13h30 à Paris, près du ministère de la Santé. Après l'échec, fin janvier, des négociations sur un nouvel avenant à la convention entre l'assurance maladie et les dentistes, le gouvernement a imposé un arbitre qui doit définir d'ici la mi-mars de nouveaux tarifs. Revalorisation des consultations de base, en échange d'un plafonnement des prix des prothèses. Objectif : éviter les renoncements de soins pour raisons financières. Mais pour la filière, composée de 37.000 praticiens, le compte n'y est pas. Les dentistes dénoncent la méthode et demande la réouverture de négociations. Explications d'Anne Fauquembergue.

Un nouveau revers pour Daech, en Syrie : Moscou confirme la reprise de la ville historique de Palmyre par les troupes pro-régime. Damas et son allié russe, indispensable mais discret, notamment pour sécuriser la ville d'Alep, reportage de notre envoyé spécial Christian Chesnot dans le journal de 7h30.

Moscou inquiète Stockholm au point de rétablir le service militaire : Le gouvernement suédois, composé des sociaux-démocrates et des Verts, a annoncé, hier, le rétablissement du service militaire, supprimé en 2010. Et ce, pour combler un déficit de personnel dans l’armée, alors que les tensions dans la Baltique inquiètent de plus en plus à Stockholm. Correspondance d'Anne-Francoise Hivert.

Aux Etats-Unis, le ministre de la Justice Jeff Sessions plaide la bonne foi pour ses relations avec la Russie : Après avoir caché ses entretiens devant le Congrès, le ministre de la Justice américain Jeff Sessions a reconnu, hier, avoir rencontré l'ambassadeur russe aux Etats-Unis à deux reprises l'an dernier. Il se dit prêt à donner des explications supplémentaires. Pour éteindre l'incendie, Jeff Sessions annonce qu'il se dessaisit de l'enquête sur l'ingérence présumée de la Russie dans la présidentielle américaine. Les démocrates continuent, eux, de réclamer sa démission. De son côté, le président Donald Trump dénonce une "chasse aux sorcières".

Le Sri Lanka au coeur de la session annuelle du conseil des droits de l'homme de l'ONU : Le pays sort d'une terrible guerre civile entre l'armée et les indépendantistes des Tigres Tamouls. Le conflit a duré pendant 26 ans et s'est terminé en 2009 dans un bain de sang, avec la mort d'environ 40.000 civils. Le gouvernement, élu il y a deux ans, a promis de mettre en place une large politique de justice et de réconciliation, sur le modèle de l'Afrique du Sud mais ces réformes piétinent, et le conseil onusien pourrait réprimander Colombo pour ce retard. Correspondance de Sébastien Farcis.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......