LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Air France fait du dumping social

13 min
À retrouver dans l'émission

JOURNAL DE 7H de Renaud Candelier

Hier à Bobigny, le groupe Air France et son P-DG ont été condamné à 100.000 euros et 15.000 euros d'amende pour "complicité de travail dissimulé". Air France, via sa filiale CityJet avait déclaré ses salariés français sous contrat irlandais de 2006 à 2008. Une pratique qui met en lumière l'exitence d'un dumping social et fiscal en Europe.

Les salariés de Sernam devront encore patienter. La justice dira vendredi si elle valide l'offre de reprise de Géodis. Hier devant le tribunal de commerce de Nanterre, le pdg de la filiale logistique de la SNCF a présenté une offre modifiée. 826 des 1441 salariés du Sernam seraient repris par Géodis à partir du 7 mai, au lendemain de l'élection présidentielle. Géodis a finalement assoupli ses exigences.

Un chiffre ce matin au sujet de Pôle Emploi. 39%, soit moins de 4 agents sur 10, estiment avoir les moyens de faire leur travail. C'est le résultat d'une enquête interne la moitié des agents de Pôle Emploi y ont répondu.Peut-on interdire les licenciements ? Décision de justice très attendues aujourd'hui en cour de cassation. Elle doit se prononcer sur la légalité du plan social chez Vivéo. En 2010, la cour d'appel de Paris avait contesté la suppression de 64 postes chez ce fabricant de logiciel pour "absence de fondement économique". Une confirmation aurait un impact majeur en droit social.

15 plaintes vont être déposées aujourd'hui contre l'Etat pour discrimination. 15 personnes qui jugent avoir subi un contrôle d'identité au seul motif de leur apparence physique, en clair de ne pas avoir été "blanc de peau". Cette initiative est soutenue notamment par le syndicat des avocats de france et vise à réclamer la délivrance d'un récipicé à chaque contrôle. La manipulation mentale au coeur de ce qu'on appelle à la dérive sectaire est l'oeuvre "dans la majorité des cas" de "pseudo thérapeutes difficilement identifiables". Voilà ce qu'indique ce matin le rapport de la Miviludes, la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires. C'est justement cette question qui est au coeur du procès dit des "souvenirs induits" hier et aujourd'hui à Paris. Un homme et son épouse sont pousuivis pour abus de faiblesse. Hier deux victimes ont témoigné. L'un agée de 25 ans au début de sa pseudothérapie aura déboursé 238.000 euros en 12 ans, l'autre, Bernard Touchebeuf, aura perdu 750.000 euros. Hier il a évoqué les "seances" en parlant de "torture".

Les islamistes n'ont pas encore les mains totalement libre en Egypte. Hier la commission chargée de rédiger la future consitutiton a été suspendue par la justice. Cette instance dominée par les frères musulmans et les salafistes a été boycottée par les libéraux qui avaient été déposé un recours auprès de la justice administrative. Ce jugement pourrait aggraver les tensions entre les islamistes et l'armée à un mois et demi de l'élection présidentielle.

Le régime syrien s'est vu accorder hier un nouveau délais par les Nations Unies. Damas à jusqu'à jeudi matin pour mettre fin aux hostiilités. Bien qu'ayant signé le plan de paix de Kofi Annan, les autorités ont laissé l'armée poursuivre ses actions hier dans plusieurs villes. 50 personnes auraient trouvé la mort. Kofi Annan, émissaire de l'ONU et de la Ligue Arabe estime également que l'opposition doit mettre un terme aux combats "afin de ne pas fournir d'excuse au gouvernement pour renier ses engagements". On constate avec ce nouveau délais qu'au niveau diplomatique chacun a intérêt à gagner du temps.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......