LE DIRECT
Cartes du Royaume-Uni présentant les résultats des dernières élections législatives de 2015 et du référendum sur le Brexit de 2016, avant les législatives anticipées du 8 juin

Au Royaume-Uni, la Première ministre Theresa May va-t-elle conforter sa majorité conservatrice au Parlement, afin de peser davantage face à Bruxelles dans les négociations sur le Brexit ?

13 min

D-Day pour les élections générales au Royaume-Uni (législatives) : les conservateurs au pouvoir, emmenés par la Première ministre Theresa May, sont toujours donnés en tête des intentions de vote. Mais les travaillistes réduisent l'écart, avec une majorité de jeunes pro-Labour et Jeremy Corbyn.

Cartes du Royaume-Uni présentant les résultats des dernières élections législatives de 2015 et du référendum sur le Brexit de 2016, avant les législatives anticipées du 8 juin
Cartes du Royaume-Uni présentant les résultats des dernières élections législatives de 2015 et du référendum sur le Brexit de 2016, avant les législatives anticipées du 8 juin Crédits : Vincent LEFAI, Jonathan JACOBSEN, Jochen GEBAUER AFP - AFP

Quitte ou double, aujourd'hui pour Theresa May : Lorsque la Première ministre conservatrice Theresa May a décidé, le 18 avril dernier, d’organiser des élections législatives anticipées, elle pensait avoir trouvé le moyen de renforcer son parti au Parlement, et de peser davantage pour négocier le Brexit, avec Bruxelles. Mais depuis, la campagne législative a surtout profité à l’opposition. Partis avec 20 points de retard, les travaillistes n’ont plus - suivant les sondages - qu’entre 5 et 12 points de retard sur les conservateurs. Jeremy Corbyn, le leader du Labour, a mené une campagne efficace, apparaissant à l’aise, dans les débats, critiquant la politique sociale et sanitaire du gouvernement, à l'offensive, même après les attentats de Manchester et de Londres. Jeremy Corbyn a attaqué le gouvernement sur le manque de moyens dans la police, dû, en grande partie, selon lui, aux 20.000 suppressions de postes réalisées entre 2010 et 2016 par Theresa May lorsqu'elle était ministre de l'Intérieur. Et puis, Jeremy Corbyn a fait le pari de s’appuyer – pour ce scrutin- sur la jeunesse : les derniers sondages montre que deux tiers des 18-24 ans s’apprêtent à voter pour les travaillistes. REPORTAGE A LONDRES D'ANTOINE GINIAUX.

Jeremy Corbyn, à la tête du Labour, principal parti d'opposition au Royaume-Uni
Jeremy Corbyn, à la tête du Labour, principal parti d'opposition au Royaume-Uni Crédits : Isabel INFANTES AFP - AFP

Dans le journal de 7h30, nous entendrons un autre refrain "Liar, liar", cette chanson du groupe anti-austérité Captain Ska, qui a été vue plus de 2,5 million de fois sur Youtube depuis le 25 mai dernier. Cette chanson, qui dénonce les mensonges de Theresa May, est en tête des charts outre-Manche, vous l'entendrez dans LE CHOIX DE LA REDACTION à 7h30, AVEC NOTRE ENVOYEE SPECIALE, ANNABELLE GRELIER.

Aux Etats-Unis, audition très attendue de James Comey : l'ancien directeur du FBI pourrait bien embarrasser Donald Trump. Certains n'hésitent pas à dire que c'est l'un des événements politiques les plus importants aux Etats-Unis, depuis des dizaines d'années. L'ancien directeur du FBI James Comey, limogé le 9 mai dernier par Donald Trump, va s'exprimer publiquement pour la première fois depuis qu'il a été remercié. Cette audition promet d'être explosive car dans sa déposition écrite, qui a déjà fuité hier, James Comey a confirmé avoir subi des pressions du président des Etats-Unis, pour laisser tomber l'enquête visant Michael Flynn, l'ancien conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump, suspecté d'être proche de la Russie. Aujourd'hui,James Comey va s'exprimer et répondre aux questions des sénateurs américains pendant plusieurs heures. Cette audition sera suivie par toutes les chaînes d'information du pays. Preuve de l'importance de ce moment : comme lors des grands événements sportifs, plusieurs bars dans le pays, vont retransmettre cette audition en direct. A Washington, par exemple, un pub situé à quelques kilomètres de la Maison Blanche attend beaucoup de monde. REPORTAGE A WASHINGTON DE PHILIPPE RANDE.

Des nationaux iraniens sont les auteurs présumés des attaques menées, hier, contre le Parlement iranien et le mausolée de l'imam Khomeiny à Téhéran : 13 personnes sont mortes. Les six assaillants "étaient des Iraniens qui avaient rallié le groupe État islamique, quelque part en Iran", indiquent les autorités. Cette revendication de Daech est une première en Iran et elle confirme la menace brandie par le groupe, sunnite Etat islamique : frapper l'Iran, pays chiite à 90%, qui apporte un fort concours militaire contre les djihadistes, en Syrie et en Irak. ENJEUX REGIONAUX DECRYPTES PAR HIBAT TABIB, avocat d'origine iranienne et expert de la région, JOINT PAR NADINE EPSTAIN.

J-3 avant le premier tour des élections législatives en France : Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a participé à un meeting, hier soir, à Villeurbanne, tout près de sa ville de Lyon, pour soutenir les candidats de la République En Marche de Rhône-Alpes. Soutien apporté, notamment, à Bruno Bonnell, candidat confronté à des révélations du site Médiacités : Bruno Bonnell possèderait deux sociétés dans le Delaware, aux Etats-Unis, état américain présenté comme un paradis fiscal. L'homme d'affaire lyonnais aurait également restructuré son patrimoine pour échapper à des impôts. (ISF et l'impôts sur le revenu) et cette optimisation fiscale pourrait faire tâche pour le candidat macroniste qui fait face, notamment, à l'ancienne ministre socialiste, Najat Vallaud-Belkacem. Le ministre Gérard Collomb a donc choisi de s'investir pleinement dans cette campagne législative, sans pour autant être candidat, comme il s'est investi très tôt en faveur du candidat Macron. PRECISIONS D'ANTOINE MARETTE

Journée cruciale, dans l'Education aujourd'hui : Le nouveau ministre Jean-Michel Blanquer soumet, ce matin, au Conseil supérieur de l'Education ses premières mesures : favoriser de nouveau le redoublement, retour à la semaine de 4 jours pour les communes qui le souhaitent, abandon des principaux points de la réforme du collège (les chefs d'établissements choisiraient de poursuivre ou non les EPI, les enseignements pratiques interdisciplinaires, de rétablir les options latin, grec et classes bilangues, là où cela avait été supprimé).

Ils ont creusé bien loin de l'Afrique de l'est, berceau présumé de l'humanité et leur persévérance a été récompensée : Des chercheurs ont découvert, au Maroc, des restes d'Homo sapiens qui ressemblent à l'homme d'aujourd'hui, des fossiles datés de 300.000 ans : c'est "un coup de vieux de 100.000 ans" pour notre espèce qui semblait, déjà à cette époque, dispersée sur le continent. PRECISIONS A SUIVRE DANS LE JOURNAL DE 7H30.

Chroniques

7H12
3 min

Le Billet économique

L'économie, thème quasi absent de la campagne électorale britannique

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......