LE DIRECT

Bayrou le "père de famille"

12 min
À retrouver dans l'émission

JOURNAL DE 7H de Renaud Candelier

"Je parle en père de famille." Ces mots de François Bayrou hier lors de son premier meeting de campagne à Dunkerque donnent le ton. Le candidat centriste a lancé un appel au peuple et à la résistance. "Nous avons en main le destin de la France." Poussé par les sondages, et malgré une quatrième place dans les intentions de vote, François Bayrou a rappelé qu'il voulait voire pouvait incarner plus que d'autres la troisième voie.

Concernant son programme, François Bayrou en donne des détails dans une interview à lire demain dans le figaro Magazine. Il promet une réduction du déficit de 30 milliards par an à partir de 2013 et un retour à l'équilibre en 2015. Une hausse de la TVA, une hausse de l'impôt sur le revenu pour les tranches les plus hautes et un gel des dépenses publiques dont l'éducation serait relaivement épargée.L'autre François, Hollande, a proposé hier de bloquer les prix de l'essence et de relancer la TIPP flottante mise en place sous Jospin. Le socialiste a également proné la suppression de l'HADOPI. Un proposition qui intervient en plein débat sur le piratage de contenu culturels. Hier aux Etats-Unis, le FBI a fermé l'un des principaux portails de téléchargement et de streaming au monde Megaupload. Nicolas Sarkozy a salué cette décision.

Le premier coupable, l'auteur de l'incendie n'aura pas été retrouvé. En 2005, un imeuble vétuste du boulevard Vincent Auriol à Paris prenait feu, 17 personnes dont 14 enfants périssaient avant l'arrivée des secours. Hier le tribunal correctionnel de Paris a condamné une association et une entreprise de BTP à des amendes et à 700.000 euros de dommages et intérêts. Les familles regrettent surtout l'absence de l'Etat parmi les prevénus. L'Etat qui a failli à son obligation de les reloger.

Où va le Pakistan ?Ce pays stratégique du sous-continent indien connait en ce moment un grave crise politique. Elle s'inscrit dans un contexte de crise économique et sécuritaire. Illustration hier encore, deux européens ont été enlevés dans la région du Penjab. Un bras de fer est engagé entre l'armée et le pouvoir civil du président Asif Ali Zardari. L'homme est impliqué dans de nombreuses affaires de corruption et il est considéré par l'armée et l'opinion publique comme l'homme lige des Etats Unis. La cour suprême vient de se mêler de cette affaire et ces derniers jours, les rumeurs de coups d'état militaire se sont intensifiés. Y a-t-il un risque de renvserment du pouvoir ?Réponse dans ce journal de Christophe Jaffrelot, specialiste du pakistan, directeur de recherche au CNRS.

Dans l'actualité économique et politique européenne. Ce succès qui se profile pour le couple franco-allemand. D'après la presse d'outre-Rhin la chancelière aurait obtenu de l'aile libérale de sa coalition un feu vert sur la taxe tobin.

Et récemment, sur le marché des obligations à long terme l'Europe a réussi une opération qui a comme un avant goût "d'eurobonds". L'Europe qui chercherait ainsi à tester les marchés sur ce sujet. Dans cette affaire revient un acteur bien connu: la banque américaine Goldman Sachs.

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......