LE DIRECT
Marine Le Pen

Cacophonie au FN et flou dans le calendrier de Marine Le Pen pour sortir de l'euro comme monnaie unique

12 min

Marine Le Pen s'est à nouveau présentée, hier, sur France 2, comme la candidate anti-mondialisation, prônant une autre Europe et la sortie de l'euro comme monnaie unique. Mais la candidate du FN reste floue sur le calendrier à tenir. Elle est aussi accusée de plagiat sur François Fillon.

Marine Le Pen
Marine Le Pen Crédits : Patrick KOVARIK / AFP - AFP

Marine Le Pen, invitée hier soir de l'Entretien politique sur France 2, a une nouvelle fois enfourché son cheval de bataille contre la mondialisation, contre l'Europe sans frontières économiques, notamment : La candidat du Front national à la présidentielle a dénoncé les délocalisations, comme celle qui menace l'usine Whirlpool d'Amiens. 300 à 600 emplois seraient supprimés si la fermeture de l'usine de sèche-linge et la délocalisation de la production à Lodz, en Pologne, voulues par la direction du géant américain, se confirme l'an prochain. EXTRAIT des propos tenus par Marine Le Pen, hier sur France 2.

Et pour mieux comprendre les termes du débat, crochet en Pologne : direction Lodz, où Whirlpool veut délocaliser sa production de sèche-linge, depuis Amiens, en France. 300 et 600 emplois menacés dès l'an prochain : c'est l'un des enjeux économique, humain et hautement symbolique de cet entre-deux-tours présidentiel. REPORTAGE de Marion L'Hour devant l'usine polonaise où va s'installer la ligne de production.

Flou au sein du FN sur la sortie de l'euro comme monnaie unique : Alors que Marine Le Pen tente de ménager les électeurs de Nicolas Dupont-Aignan et ceux de Jean-Luc Mélenchon, c'est un peu la cacophonie, au sein du FN, sur la sortie de l'Europe, sur la sortie de l'euro comme monnaie unique et le retour au franc. Calendrier flou, encore hier soir sur France 2, ANALYSE de Christine Moncla.

Emmanuel Macron accuse le Front national d'être"le parti de l'anti-France" : Hier, en mmeting à la porte de la Villette à Paris, le candidat d'En Marche! en a appelé à "l'esprit de résistance" face à l'extrême droite, ou comment convaincre ceux tentés par l'abstention, les mélenchonistes notamment, d'aller voter Macron dimanche prochain. C'est le casse-tête des militants, le thème du Choix de la rédaction, dans le journal de 7h30.

Bilan des manifestations du 1er Mai : Loin de faire masse comme en 2002 contre le Front national, les syndicats ont célébré, hier, le 1er-Mai en ordre dispersé.142.000 personnes ont défilé partout en France, selon le ministère de l'Intérieur, 280.000 selon la CGT. En 2002, quand le second tour opposait Jacques Chirac à Jean-Marie Le Pen, environ 1,3 million de personnes avaient défilé pour la traditionnelle journée internationale des travailleurs. Par ailleurs, six policiers ont été blessés hier, dont "deux très grièvement", au cours de heurts survenus en marge de la manifestation parisienne. Beauvau dénonbce des "centaines de casseurs professionnels".

Un millier d'avocats ont rejoint un appel à voter Macron : Cet appel a été lancé vendredi par des avocats parisiens sur les réseaux sociaux, appel à voter pour Emmanuel Macron au second tour de la présidentielle, contre Marine Le Pen, dont l'élection conduirait, à leurs yeux, "à la fin de l'Etat de droit".

Demandez le programme !...sur la justice : Dans notre comparatif de programme qoutodien des 2 candidats, nous nous arrêtons sur la justice, ce matin, la grande oubliée de cette campagne, où, si l'on en a parlé, c'était par le petit bout de la lorgnette : celui des affaires qui ont poursuivi deux des candidats François Fillon et Marine Le Pen. La justice n'a pas suscité de grands débats, alors qu'elle est l'un des fondements de la République et de la démocratie. Mais quelle justice veulent Emmanuel Macron et Marine Le Pen pour notre pays, quelle est la philosophie qui inspire leurs programmes ? ELEMENTS DE REPONSE avec Marie-Pierre Vérot. COMPARATIF complet à retrouver ICI.

Tabqa, bientôt une ligne de défense en mois, pour le groupe Etat islamique, en Syrie : La ville de Tabqa, tout près de Raqa, le fief de Daech en Syrie, va bientôt être reprise par les forces démocratiques syriennes, dominées par les kurdes. On y revient dans le journal de 7h30.

Pour la première fois de son histoire, le Hamas accepte un Etat palestinien dans les frontières de 1967 : Le mouvement islamiste palestinien a modifié, hier, son programme politique. Le Hamas insiste également sur le caractère politique et non religieux du conflit avec Israël, une tentative de revenir dans le jeu des négociations internationales, selon les experts. Le Hamas est considéré comme "terroriste" par les Etats-Unis, l'Union européenne et Israël et nombre de ses dirigeants sont visés par des sanctions.

Reprise, à Rome, du procès de Mafia Capitale aujourd'hui : Le réquisitoire des parties civiles est attendu aujourd’hui et demain, dans ce procès-fleuve, ouvert il y a un an et demi. Une cinquantaine d’accusés doivent répondre de corruption, association mafieuse et extorsion. Ce réseau criminel aurait opéré grâce à la complicité d'entrepreneurs et d’hommes politiques, qui faisaient main basse sur de juteux appels d’offres. Le réquisitoire rendu la semaine dernière réclame au total 515 années de prison, dont 28 ans pour le principal accusé Massimo Carminati, un ancien militant de l’extrême droite italienne. CORRESPONDANCE à Rome Mathilde Imberty.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......