LE DIRECT
Les nuances entre les différents candidats à la primaire de la droite et du centre, qui participaient, hier, au premier débat télévisé du genre

Cadre finalement policé pour le premier débat de la primaire de la droite et du centre

13 min

C'était un exercice inédit pour la droite : le premier débat télévisé pour la primaire se tenait, hier soir, sur TF1. Principal point de tension : les affaires judiciaires. Pour le reste, les sept candidats ont tenté, plus à froid, de montrer leurs nuances sur la sécurité, l'identité et l'économie.

Les nuances entre les différents candidats à la primaire de la droite et du centre, qui participaient, hier, au premier débat télévisé du genre
Les nuances entre les différents candidats à la primaire de la droite et du centre, qui participaient, hier, au premier débat télévisé du genre Crédits : Laurence SAUBADU Paul DEFOSSEUX - AFP

Pas de pugilat pour le premier débat de la primaire à droite : L'identité, l'immigration et l'économie étaient au coeur du premier débat télévisé pour la primaire de la droite et du centre. Cet exercice inédit s'est tenu hier soir, sur TF1, avec plus de deux heures de questions-réponses pour les sept prétendants au scrutin des 20 et 27 novembre prochains. Alain Juppé, Nicolas Sarkozy, François Fillon, Bruno Le Maire, Jean-François Copé, Nathalie Kocsiusko-Morizet et Jean-Frédéric Poisson ont échangé dans un cadre plutôt policé, malgré des piques sur les affaires judiciaires. Extrait et analyse de Stéphane Robert. Découvrez ici les différences et les nuances entre les sept candidats à la primaire de la droite et du centre sur les principaux thèmes de campagne.

Les magistrats indignés après les propos de François Hollande : La Grande chambre de la cour de Cassation a servi d'écrin à l'indignation des magistrats. Une profession en colère, après les propos de François Hollande, rapportés dans le livre de Fabrice Lhomme et Gérard Davet, "Un président ne devrait pas dire ça...", paru chez Stock, mercredi. François Hollande compare la justice à une "institution de lâcheté", avec "des procureurs et des hauts magistrats qui se planquent et qui jouent les vertueux". Ces propos ont étéjugés humiliants, hier, par Bertrand Louvel et Jean-Claude Marin, premier président et procureur général de la Cour de Cassation, la plus haute juridiction française. Autre réaction, celle du constitutionnaliste Dominique Rousseau, professeur à Paris I Panthéon-Sorbonne. Pour cet ancien membre du Conseil supérieur de la magistrature, il faut réformer la Constitution puisque le chef de l'Etat, quel qu'il soit, n'arrive pas à respecter l'indépendance de la justice. Propos recueillis par Stanislas Vasak dans le journal de 22h, hier.

Trois mois après l'attentat de Nice, comment les blessés et les témoins survivent-ils ? C'était il y a trois mois, jour pour jour, le soir du 14 juillet, un terroriste fonçait avec son camion sur la foule venue assister au feu d'artifice sur la promenade des Anglais, à Nice, tuant 86 personnes. L'hommage national aux victimes qui devait avoir lieu aujourd'hui, à Nice, a été reporté en raison du mauvais temps. François Hollande se rendra finalement demain sur place. C'est la première fois qu'une telle cérémonie est organisée en dehors de la capitale. Le soir de l'attentat, quelques 30.000 personnes se trouvaient sur la promenade des Anglais. Beaucoup étaient venus en famille. Des enfants et des adolescents ont été victimes ou témoins de l'attaque terroristes. Trois mois plus tard, comment sont-ils suivis ? Reportage d'Aurélie Kieffer à Nice.

- Retrouvez le dossier d'Aurélie Kieffer sur le suivi des enfants et adolescents

Israël vent debout après une résolution de l'UNESCO : Colère et inquiétude en Israël, après l’adoption par l’UNESCO d’une nouvelle résolution sur Jérusalem, dénonçant les restrictions d'accès qu'imposent les autorités israéliennes aux mulsumans souhaitant se rendre à Jérusalem-Est, sur l'Esplanade des Mosquées. Ce site est également sacré pour les Juifs, qui parlent eux de Mont du temple. Cette résolution de l'UNESCO est donc perçue par les Israéliens comme une volonté de nier le lien qui unit le judaïsme à ce site. Correspondance à Jérusalem d'Etienne Monin.

Bob Dylan a reçu, hier, le prix Nobel de littérature 2016
Bob Dylan a reçu, hier, le prix Nobel de littérature 2016 Crédits : KEVIN WINTER GETTY IMAGES NORTH AMERICA - AFP

Bob Dylan, lauréat 2016 du prix Nobel de Littérature : Cette récompense est "un choix brillant" pour l'écirvain Salman Rushdie, mais "un choix à côté de la plaque" pour le critique littéraire Pierre Assouline. Le débat est vif, après l'attribution du prix Nobel de Littérature à Bob Dylan, hier...Comment peut-on distinguer un chanteur ? "Bob Dylan écrit une poésie pour l'oreille, qui doit être déclamée. Si l'on pense aux Grecs anciens, à Sappho, Homère, ils écrivaient aussi de la poésie à dire, de préférence avec des instruments", a fait valoir la secrétaire générale de l'Académie suédoise, Sara Danius. Opposer la musique au texte ne date pas d'hier. Reportage de Cécile de Kervasdoué.

Intervenants
  • journaliste à la rédaction de France Culture, présentatrice des journaux de 7h, 7h30 et 9h
À venir dans ... secondes ...par......