LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
2.000 personnes s'entasseraient à l'est de Paris dans des campements de fortune, menacés d'expulsion sous 15 jours

De Calais à Paris, inquiétude des migrants et des associations humanitaires

12 min

"La France ne tolèrera plus de camps de migrants". François Hollande a promis, ce week-end, de faire à Paris comme à Calais : démanteler les campements de fortune des migrants. 2.000 personnes s'entassent entre les Xe et XIXe arrondissements de la Capitale. Inquiétude des migrants et humanitaires.

2.000 personnes s'entasseraient à l'est de Paris dans des campements de fortune, menacés d'expulsion sous 15 jours
2.000 personnes s'entasseraient à l'est de Paris dans des campements de fortune, menacés d'expulsion sous 15 jours Crédits : Irina Kalashnikova / Sputnik - AFP

"La France ne tolèrera plus de camps de migrants" : La phrase est signée François Hollande. Le chef de l'Etat a promis, ce week-end, de faire à Paris comme à Calais : démanteler les tentes, évacuer les matelas posés à même le sol, entre les stations de métro Stalingrad et Jaurès, en passant par l'avenue de Flandres, dans le 19e arrondissement de la Capitale. 2.000 personnes s'entassent dans un campement de fortune. Evacuation programmée d'ici le 15 novembre. La 30e opération du genre depuis le début de l'année suscite des inquiétudes chez les migrants et les associations qui les accompagnent. Reportage d'Elodie Forêt. Et une semaine après l'évacuation spectaculaire de la jungle de Calais, c'est ce soir que la destruction entière du plus grand bidonville de France devrait être achevée. C'est en tous cas ce que promettent les autorités. François Hollande a estimé, ce week-end, que "l'évacuation de 5.000 personnes" s'était déroulée "dans les meilleures conditions" mais le gouvernement doit encore composer avec près de 1.500 mineurs logés dans des conteneurs. Calais et le sort des migrants, un problème qui est loin d'être réglé pour Francois Guennoc, vice-président de l'association "L'Auberge des migrants".

Manuel Valls cultive son statut de présidentiable : Loyauté, respect, amitié. Trois mots, dans la bouche de Manuel Valls, à propos de François Hollande. Le Premier ministre s'exprimait, hier, depuis la Côte d'Ivoire, dernière étape d'une tournée en Afrique de l'ouest. Lui qui avait confié, jeudi, avoir ressenti de la "colère" après la publication du livre "Un président ne devrait pas dire ça" a dû faire une mise au point. Alors que Stéphane Le Foll, le porte-parole du gouvernement, fidèle hollandais, rappelait hier que "le patron, jusqu'à nouvel ordre, c'est le président de la République". Manuel Valls cultive, lui, son image de présidentiable. Loyal, répète-t-il, ce qui n'empêche pas la franchise. Et à six mois de la présidentielle, il se pose au-dessus de la mêlée, pour appeler à un rassemblement de la gauche. Propos recueillis par Ludovic Piedtenu, notre envoyé spécial en Côte d'Ivoire.

Déplacement historique du pape François : il celèbre, en Suède, le 500e anniversaire de la Réforme : Le pape François est attendu en Suède, ce matin, pour participer aux célébrations du 500e anniversaire de la Réforme protestante, enclenchée par le moine allemand Martin Luther et qui provoqua un schisme de l'Eglise au XVIe siècle. Commémoration commune mais délicate réconciliation entre l’Eglise Protestante et la Catholique. Mathilde Imberty suit le Pape François pour France Culture.

Les pertes de l'armée afghane bien supérieures à celles de 2015 : 5.000 soldats afghans sont morts depuis le début de l'année. 15.000 autres ont été bléssés. Ces pertes sont bien supérieures à celles de 2015, selo, un rapport officiel américain publié, hier. Depuis le départ des troupes de la coalition, en 2014, l'armée afghane se retrouve en première ligne contre les insurgés islamistes. Décryptage de Nabila Amel.

Intervenants
  • Journaliste à la rédaction de France Culture, présentatrice des journaux de 7h, 7h30 et 9h, membre du jury du Prix France Culture BD des étudiants.
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......