LE DIRECT
Début d'évacuation du campement de migrants de Stalingrad, à Paris, où vivaient au moins 3.000 personnes

Début de l'évacuation du campement de migrants de Stalingrad à Paris

12 min

C'est la 30e évacuation d'un campement de migrants en un an et demi à Paris. 3.000 personnes, au moins, vont être "mises à l'abri" après avoir vécu sur les trottoirs, près de la station de métro Stalingrad, dans le nord-est de Paris. Leur campement est évacué depuis 6h du matin.

Début d'évacuation du campement de migrants de Stalingrad, à Paris, où vivaient au moins 3.000 personnes
Début d'évacuation du campement de migrants de Stalingrad, à Paris, où vivaient au moins 3.000 personnes Crédits : Marie-Pierre Vérot - Radio France

Evacuation du campement de Stalingrad, dans le calme pour l'instant : C'est donc la trentième évacuation d'un campement de migrants à Paris depuis juin 2015. A 6h du matin a commencé l'évacuation du campement de fortune près de la station de métro Stalingrad, dans le nord-est de la Capitale. Une mise à l'abri pour les 3.000 personnes, au moins, qui vivaient sous des tentes ou des matelas posés à même le sol. On savait l'évacuation du campement imminente, mais est-ce que les migrants ont eu le temps de s'y préparer et sait-on où ils sont transférés ? Explications, sur place de Marie-Pierre Vérot, avec l'aide technique de Pierre Quintard.

L'évacuation a commencé dans le calme à 6h du matin
L'évacuation a commencé dans le calme à 6h du matin Crédits : Marie-Pierre Vérot - Radio France

La crise migratoire à Calais : Près de 300 femmes et enfants ont quitté, hier, le centre Jules ferry, près de l'ancienne jungle de Calais. Point final au démantèlement de l'ancien plus grand bidonville de France, après le départ, mercredi, de plus de 1.600 mineurs isolés. Ces déplacements d’enfants posent question. Hier, la Préfecture du Pas-de-Calais était assignée en justice, en urgence, par trois associations, le Gisti (le groupe d’information et de soutien aux immigrés), les avocats pour la défense des droits des étrangers et le Syndicat des avocats de France. Tous dénoncent ces déplacements de mineurs en dehors de tout cadre légal, bien loin des standards sur la protection de l’enfance. Le juge des référés rendra sa décision ce matin à 9h. Reportage de Matthieu Darriet de France Bleu Nord.

2e débat musclé pour la primaire de la droite et du centre : Les 2h45 de débat hier soir pour la primaire de la droite et du centre ont été musclées, bien plus tendues que lors du premier exercice du genre. La deuxième confrontation télévisée entre les 7 candidats a encore tourné autour du duel annoncé Alain Juppé - Nicolas Sarkozy. Ce débat a également vu les attaques frontales se multiplier et Nicolas Sarkozy pris en tenailles par ses rivaux. Analyse de Christine Moncla.

L'accord de Paris entre en vigueur aujourd'hui : Moins d'un an après son adoption pendant la COP 21, l'accord de Paris entre en vigueur aujourd'hui. C'est le premier accord à engager toute la communauté internationale dans la lutte contre le réchauffement climatique et cela intervient à quelques jours du début de la COP22, lundi, à Marrakech. Pari réussi pour Ségolène Royal . La ministre de l'environnement n'a pas ménagé ses forces pour maintenir "la flamme de Paris". Mais il reste encore un long chemin à parcourir. Explications de Véronique Rebeyrotte.

Des républicains "girouettes" aux Etats-Unis ? Aux Etats-Unis, des sondages indiquent désormais qu'une victoire de Donald Trump est imaginable. Effet immédiat chez les républicains : des dirigeants du parti qui avaient violemment critiqué le milliardaire ou qui avaient même affirmé qu'ils ne voteraient jamais pour lui, après ses propos dégradants sur les femmes, se précipitent aujourd'hui pour dire qu'ils ont bien sur voté pour Donald Trump. A l'image des électeurs, les cadres républicains rentrent à la maison à quelques jours du scrutin. Correspondance à Washington de Frédéric Carbonne.

Intervenants
  • journaliste à la rédaction de France Culture, présentatrice des journaux de 7h, 7h30 et 9h
À venir dans ... secondes ...par......