LE DIRECT
Le Président Macron

Des associations anti-corruption rencontrent le ministre de la Justice François Bayrou pour moraliser la vie publique

11 min

C'est l'une des priorités du quinquennat Macron : en finir avec les affaires politico-judicaires qui ont pollué, notamment, la campagne présidentielle. Comment moraliser la vie publique ? Le ministre de la Justice François Bayrou reçoit, aujourd'hui, des associations de lutte contre la corruption.

Le Président Macron
Le Président Macron Crédits : Thomas Samson AFP - AFP

Début du chantier de la moralisation de la vie publique : Ils veulent aller vite, avec une loi à venir dans les semaines à venir. Emmanuel Macron et son ministre de la Justice François Bayrou veulent faire avancer, aujourd'hui, le chantier pour moraliser la vie publique. Le député socialiste René Dosière a rendez-vous place Vendôme, pour présenter ses propositions au nouveau ministre de la Justice, François Bayrou. Ce sera, ensuite, le tour des associations de lutte contre la corruption. Elles ne manquent d'idées. REPORTAGE d'Emmanuel Leclère. Selon le programme du candidat Macron, le projet de loi de moralisation de la vie publique doit interdire à tout élu ou ministre d'embaucher un membre de sa famille, interdire aux parlementaires toute activité de conseil pendant leur mandat, pour éviter les conflits d'intérêts. Autre disposition-clé : l'interdiction de plus de trois mandats identiques successifs.

Soupçons de corruption française sur la vente de sous marin au Brésil : Comme l’ont révélé le Parisien samedi et le Journal du Dimanche, le Parquet national financier (PNF) a ouvert, en toute discrétion, en octobre dernier, une enquête préliminaire pour "corruption d'agents publics étrangers". L'enquête porte sur un contrat pharaonique : la vente de sous-marins au Brésil fin 2008, pour une commande s'élevant à près de 7 milliards d'euros. La patronne du PNF, Eliane Houlette, s'est rendue au Brésil, avec une délégation, pour enquêter sur les accusations portées par le groupe industriel brésilien Odebrecht, qui collabore avec la justice. CORRESPONDANCE, à Rio, d'Anne Vigna.

Un répit pour les 277 salariés de GM&S Industry à La Souterraine, en Creuse : Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire dit avoir convaincu les constructeurs Renault et PSA de passer davantage de commandes à leur sous-traitant creusois. Objectif : éviter la liquidation judiciaire. Pour Bercy, ces engagements rendent possible "la continuité de l'exploitation à la Souterraine et la poursuite des discussions sur la reprise de l'entreprise". EXPLICATIONS de Delphine Simon.

Donald Trump est attendu à Jérusalem, aujourd'hui : Ce déplacement est ultra-sensible pour le Président des Etats-Unis. Après l'Arabie saoudite, où Donald Trump a invité les pays du Moyen-Orient à lutter eux-mêmes contre le terrorisme, sans pour autant, faire la leçon au régime saoudien, redevenu l’allié n°1 dans la région, Donald Trump se rend en Israël et en Cisjordanie, aujourd'hui et demain. La Maison blanche veut renouner les fils du dialogue dans le processus de paix entre Israéliens et Palestiniens. Mais ce déplacement est en partie pollué par les promesses faites par le candidat républicain pendant la campagne présidentielle américaine. Le processus de paix semble bien difficile à relancer : le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu est soumis aux pressions de sa droite, quant à Mahmoud Abbas, le président de l'Autorité palestinienne, vieillissant, il est entravé par les divisions intestines. CORRESPONDANCE à Jérusalem d'Etienne Monin.

Nouveau tir de missile nord-coréen
Nouveau tir de missile nord-coréen Crédits : Jonathan JACOBSEN, Laurence CHU / AFP - AFP

Nouveau tir en Corée du Nord : Pyongyang affirme avoir testé avec succès un missile balistique de portée intermédiaire, qui a confirmé la fiabilité du guidage de l'engin dans sa dernière phase, selon l'agence de presse officielle nord-coréenne KCNA. Cette information laisserait entendre que la Corée du Nord a enregistré de nouveaux progrès dans sa capacité à viser des cibles, en territoire américain, au mépris des sanctions des Nations unies. On y revient, à 7h25, dans la revue de presse internationale, avec Eric Biégala.

La Suisse dit STOP au nucléaire ! : Lors d'une votation - un référendum-, hier, les Suisses ont dit "oui", à une loi qui va dans ce sens, à 58.2 %. Cette loi prévoit de réduire les consommations d'énergie, de sortir progressivement du nucléaire et d'investir désormais dans le renouvelable : solaire, géothermie, biomasse ou énergie hydraulique. Plus aucune centrale ne sera construite. De quoi faire rêver Stéphane Lhomme, de l'Observatoire du nucléaire. INTERVIEW par Julie Piétri.

Au Venezuela, les opposants au président Nicolas Maduro entament, aujourd'hui, leur deuxième mois de manifestations pour obtenir le départ du président socialiste : Pas question, pour les opposants, de lâcher prise, malgré les violences qui ont fait 48 morts depuis début avril. Les deux camps pro et anti-Maduro vont, une nouvelle fois, mesurer leurs forces, aujourd'hui : d'un côté, la Fédération médicale vénézuélienne veut défiler jusqu'au ministère de la Santé, en soutien à l'opposition, de l'autre, une Marche pour la paix convoquée, demain, par le président Maduro.

Une flambée de violences en Centrafrique et le pouvoir semble impuissant : Les violences ont fait 115 morts, dont 6 casques bleus, dans des affrontements, notamment, entre les anti-Balaka, pro-chrétiens, et les ex-Séléka, factions pro-musulmanes. Les habitants fuient en masse les régions dangereuses. Le virus Ebola constitue une menace supplémentaire. On y revient dans le journal de 7h30 avec un REPORTAGE de Saber Jendoubi, à Bangui.

Chroniques

7H12
3 min

Le Billet économique

Une bonne santé, c'est bon pour l'économie!

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......