LE DIRECT

Des plans sociaux à venir dans la presse

11 min
À retrouver dans l'émission

JOURNAL DE 7H de Renaud Candelier

Vous l'avez peut-être remarqué ce matin dans votre boite aux lettres ou dans les kiosques pas de journaux. La Fédération des travailleurs des industries du livre, du papier et de la communication a décidé de bloquer les parutions. Le syndicat CGT, majoritaire, réclame un moratoire sur les licenciements. Car, Erwan Pastol, plusieurs plans sociaux se profilent. Comme les autres quotidiens, Le Figaro ne parait pas ce matin mais affirme dans son édition en ligne que le groupe pharmaceutique Sanofi va annoncer aujourd'hui des suppressions de postes : estimations comprise entre 1.000 à 2.000 emplois.Entre plans sociaux et hausses d'impots le gouvernement cherche à rassurer sur le pouvoir d'achat. Le gaz n'augmentera pas plus que l'inflation a promis hier soir Jean-Marc Ayrault soit environ 2% GDF-SUEZ réclame le double.Les entreprises fortement mises à contribution dans le budget rectifié pour cette année. Au total, les mesures annoncées hier devraient rapporter un peu plus de 7 millairds d'euros. Et le gouvernement s'est doté d'un nouvel outil dans la lutte contre les paradis fiscaux. En année pleine, il pourrait rapporter jusqu'à 2 milliards d'euros.

L'ancien PDG de France Télécom, Didier Lombard, mis en examen pour harcèlement moral dans l'enquête sur la vague de suicides en 2008 et 2009. Dans lesjorus qui viennent deux autres anciens cadres devraient eux aussi être visés par la justice. Y verra-ton plus clair sur le crash du vol Rio-Paris d'Air France le 1er juin 2009 ?Les enquêteurs français vont dévoiler leurs conclusions définitives. Il s'agit d'une des plus graves catastrophes de l'aviation française.

"C'est la faute des courtiers", voilà ce qu'a affirmé hier le directeur général de Barclays.Bob Diamond qui vient de démissionner était entendu par une commission parlementaire britannique dans le scandale de manipulation des taux. Il a ainsi cherché à dédouanner la banque d'Angleterre... et donc le gouvernement travailliste de l'époque.

Il est de ces moments dans l'histoire où le droit prend la place jusque-là occupée par l'horreur. et c'est ce devrait être le cas aujourd'hui en Argentine. Le pays attend le verdict dans le procès dit "des bébés volés" de la dictature entre 1976 et 1983. Des enfants retirés à leurs parents dans le cadre d'un plan élaboré par les plus hautes autorités du régime. Sur le banc des accusés 11 prévenus dont deux anciens dictateurs Videla et Bignone. Des peines de 14 à 50 ans de prison ont été requises.

L'Algérie a commencé à célébrer hier le cinquantenaire de son indépendance. C'était le 5 juillet 1962. Spectacle historique retransmis à la télévision et feux d'artifices. Les cérémonies officielles auront lieu aujourd'hui mais sans défilé militaire.

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......