LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Communes où Emmanuel Macron et Marine Le Pen sont arrivés en tête

Emmanuel Macron et Marine Le Pen qualifiés au second tour de la présidentielle, appel au front républicain lancé par le PS et LR

13 min

Au premier tour, hier, Emmanuel Macron a devancé Marine Le Pen. François Fillon rate le podium de peu, Jean-Luc Mélenchon le talonne et le PS est en déroute. Le PS et les LR appellent au front républicain. Reportages et analyse de la fulgurante ascension d'Emmanuel Macron.

Communes où Emmanuel Macron et Marine Le Pen sont arrivés en tête
Communes où Emmanuel Macron et Marine Le Pen sont arrivés en tête Crédits : Simon MALFATTO, Laurence SAUBADU / AFP - AFP

Emmanuel Macron et Marine Le Pen s'affronteront au second tour de la présidentielle le 7 mai prochain : Il a réussi son pari, se placer en dehors des partis traditionnels, appeler à dépasser le clivage droite-gauche, et ce matin, François Fillon, Benoît Hamon et leurs soutiens s'en remettent à lui pour faire barrage au Front national. Emmanuel Macron a devancé, hier, Marine Le Pen au premier tour de la présidentielle. 23,86% pour le candidat d'En Marche et 21,43% pour la candidate du Front national selon les derniers résultats fournis par le ministère de l'Intérieur. Cette première place d'Emmanuel Macron a ravi les "helpers", ces militants bénévoles d'En Marche!. Reportage d'Antoine Marette, porte de Versailles à Paris.

Emmanuel Macron fait figure de favori, désormais, alors qu'il était encore inconnu il y a 3 ans et qu'il n'a jamais été élu : "A une marche", titre Libération, ce matin, pour décrire la position d'Emmanuel Macron, tout près de l'Elysée grâce à ses résultats, hier, au premier tour. C'est plus qu'un pari réussi, pour celui qui était encore inconnu il y a trois ans, dans l'ombre de François Hollande, et qui n'a jamais exercé de mandat électif. Comment expliquer cette fulgurante ascension d'Emmanuel Macron ? Analyse de Frédéric Says.

Elle se présente comme la candidate de "la France patriote" contre celle "du mondialisme sauvage" : Marine le Pen a, dès hier soir, delivré ses premiers arguments d'entre-deux tours face à Emmanuel Macron. La candidate du Front national était venue attendre les resultats à Hénin-Beaumont, le fief frontiste dans le Pas-de-Calais. Reportage de Christine Moncla.

Résultats du 1er tour de la présidentielle
Résultats du 1er tour de la présidentielle Crédits : Laurence SAUBADU, paz pizarro AFP - AFP

François Fillon, troisième hier avec 19,94% des voix est forcément déçu, forcément de ne pas se qualifier au second tour de la présidentielle, alors qu'un boulevard s'ouvrait, encore à la droite, il y a quelques mois, mais ça, c'était avant les affaires... "J'assume mes responsabilités", a déclaré François Fillon, hier, avant d'appeler à voter, pour le candidat d'En marche! même si ce n'est pas "de gaîté de coeur". EXTRAIT. Quel avenir pour Les Républicains ? Ce sera tout l'objet de la réunion du comité politique du parti, ce matin, avant la réunion du bureau politique en fin d'après-midi.

Jean-Luc Mélenchon, au coude-à-coude, avec le candidat de la droite et du centre : Jean-Luc Mélenchon, qui a recueilli 19,62% des suffrages, a laissé, hier, aux 450.000 militants de la France Insoumise le soin de décider d'une éventuelle consigne de vote.

Loin derrière, à la 5e place, Benoit Hamon a obtenu 6,35% des voix : Le candidat socialiste appelle au front républicain, barrer la route au FN en votant pour Emmanuel Macron. EXTRAIT.

Les six autres candidats à la présidentielle ont obtenu moins de 5% des suffrages exprimés : Nicolas Dupont-Aignan 4,73%, Jean Lassalle 1,21%, Philippe Poutou 1,10%, François Asselineau 0,92%, Nathalie Arthaud 0,65% et Jacques Cheminade 0,18% (selon les derniers résultats publiés par le ministère de l'Intérieur). Le taux d'abstention s'est élevé à 21,77%, soit 1,25% de plus qu'en 2012.

Des manifestations ont déjà eu lieu hier soir, contre les résultats de ce premier tour : A Paris, un défilé de militants antifascistes a été émaillé d'échauffourées avec la police. Les forces de l'ordre, très nombreuses sur place, ont notamment essuyé des jets de bouteille et de pétards de la part des jeunes. 2 personnes ont été blessées, dont une adolescente. Trois personnes ont été interpellées. Reportage d'Ilan Malka place de la Bastille, à Paris. SOS Racisme appelle à des manifestations, contre le Front national, avec notamment un concert dimanche prochain, place de la République, à Paris. Autre musique, hier, "Ni patrie ni patron... Ni le Pen ni Macron" : c'est le message, lancé, hier, par des militants d'extrême gauche, place de la République à Paris. On y revient dans le journal de 7h30.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......