LE DIRECT
Carte de la Syrie localisant le premier raid sur Alep depuis l’instauration de la trêve négociée par Moscou et W&ashington

En Syrie, la trêve ne tient qu'à un fil

12 min

La trêve en Syrie ne tient plus qu'à un fil : ce dimanche a été ensanglanté par des frappes de la coalition contre l'armée syrienne et par les raids des forces syriennes, à Alep, les premiers depuis une semaine. Moscou et Washington s'accusent mutuellement de faire capoter le cessez-le-feu.

Carte de la Syrie localisant le premier raid sur Alep depuis l’instauration de la trêve négociée par Moscou et W&ashington
Carte de la Syrie localisant le premier raid sur Alep depuis l’instauration de la trêve négociée par Moscou et W&ashington Crédits : Laurence SAUBADU Jonathan JACOBSEN - AFP

En Syrie, la trêve ne tient plus qu'à un fil : La Russie et les Etats-Unis étaient les 2 parrains de la trêve en Syrie. Les deux puissances s'accusent désormais mutuellement de faire capoter le cessez-le-feu. En cause : les raids aériens de la coalition sous commandement américain. Samedi, ils ont visé des positions de l'armée syrienne dans la région de Deir Ezzor, à l'est du pays. 90 morts, selon un bilan de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme. La coalition pensait qu'il s'agissait d'une position du groupe Etat islamique. Le ministre russe des Affaires étrangères estime que ces frappes se situent "à la frontière entre la négligence criminelle et la connivence directe avec les terroristes de l'Etat islamique". Il réclame une enquête approfondie. La trêve, est par ailleurs précaire sur un autre front, celui d'Alep, la grande ville du nord de la Syrie, divisée depuis l'été 2012 entre forces gouvernementales et rebelles. Alep est de nouveau, depuis hier, la cible de bombardements des forces syriennes. Correspondance dans la région d'Omar Ouahmane.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......