LE DIRECT
Donald Trump

Etats-Unis : Donald Trump, toujours sceptique sur l'ingérence russe dans la dernière présidentielle, rencontre les patrons du renseignement américain

12 min

Après des semaines de dénégation, Donald Trump, le président élu des Etats-unis, doit en apprendre davantage sur l'ingérence russe dans la campagne présidentielle américaine. Le futur locataire de la Maison-Blanche, toujours sceptique, rencontre aujourd'hui les patrons du renseignement américain.

Donald Trump
Donald Trump Crédits : DON EMMERT - AFP

Donald Trump et le cyber-espionnage russe : Il n'a cessé de répéter son scepticisme, face aux accusations d'une ingérence russe dans la dernière campagne présidentielle aux Etats-Unis. Donald Trump, le futur locataire de la Maison-Blanche (à partir du 20 janvier prochain), doit rencontrer, aujourd'hui, les patrons des services de renseignement américains : James Clapper, directeur du renseignement national, John Brennan, patron de la CIA et James Comey, à la tête du FBI. Ces trois hommes accusent Moscou d'avoir orchestré le piratage du parti démocrate et d'avoir mené une campagne de dénigrement plus large du parti d'Hillary Clinton, à coup de désinformation et de fausses nouvelles".La Maison -Blanche a déjà sévi avec des sanctions la semaine dernière, notamment l'expulsion de 35 agents russes accusés d'agir sous couverture diplomatique. L'ingérence russe ne fait pas de doute pour les patrons du renseignement. Ils l'ont confirmé devant le congrès, hier, avant de remettre un rapport à Donald Trump. Correspondance à Washington de Frédéric Carbonne.

Terrorisme en Turquie : Au lendemain d'un nouvel attentat qui a fait deux morts dans la ville côtière d'Izmir (attaque à la voiture piégée), les autorités turques traquent toujours l'auteur du carnage d'Istanbul, dans la nuit du Nouvel An. Cet homme a réussi à s'enfuir, après avoir tué 39 personnes et en avoir blessé des dizaines d'autres dans une boîte de nuit, le Reina. L'attentat a été revendiqué par le groupe Etat islamique. Des médias turcs affirment que le terroriste serait un Ouïghour, minorité turcophone et musulmane de l'ouest de la Chine ou d'Asie centrale.

Et si l’année 2017 était l’année du "Bregret" ou du "Regrexit", au Royaume-Uni ? Des observateurs s'interrogent, outre-Manche, pour savoir si 2017 sera l’année des regrets, après le référendum qui a vu les Britanniques voter la sortie de l'Union européenne. Hier, la Première ministre Theresa May a nommé un nouvel ambassadeur britannique aupres de l'UE. Le précédent, Ivan Rogers, était accusé d’être trop europhile. Il a démissionné mardi. Il avait expliqué que le Brexit serait un long chemin semé d’embûches, que les négocaitions pourraient durer dix ans au lieu de deux et que le pays était mal préparé. Et ce discours, à rebours des déclarations optimistes du gouvernement, commence à faire son chemin dans la population. Au point qu’une partie des Britanniques jusque là pro-Brexit, change d’avis. Correspondance d'Antoine Giniaux.

La France écoute enfin les "enfants de la Creuse" : On les appelle les "enfants de la Creuse". Plus de 2.000 enfants, nés sur l'île de la Réunion, ont été "déplacés" entre 1963 et 1982 vers la métropole pour repeupler les départements touchés par l'exode rural. La plupart d'entre eux ont été envoyés d'office dans la Creuse. Depuis l'an passé, une commission d'information et de recherche historique est chargée de faire la lumière sur cette migration forcée. Ces enfants réunionnais, devenus adultes, seront auditionnés aujourd'hui à Paris et dimanche à Guéret. Yann Gallic a recueilli leurs témoignages. Dossier complet à retrouver ici, avec notamment le documentaire "Les pupilles réunionnais : un aller sans retour pour la métropole", réalisé par Jean-Louis Rioual et Renaud Dalmar, diffusé dans "La Fabrique de l’histoire" en mars 2010 sur France Culture.

Comment les seniors ont-ils absorbé les effets du relèvement de l'âge de départ à la retraite ? L'INSEE répond à cette question dans son dernier rapport et montre que le taux d'emploi des seniors a nettement augmenté à partir du milieu des années 2000, mais que les effets les plus sensibles se sont focalisés sur les générations nées au début des années 1950. La réforme de 2010 a provoqué, chez ces seniors, à la fois une hausse de l'emploi ET une hausse du chômage. Jean-Marc Chardon analyse ce constat contradictoire, en apparence seulement.

Admissions post-bac : C'est le salon incontournable pour les élèves de terminale des trois académies franciliennes : le salon pour les admissions post-bac se tient, aujourd'hui et demain, à la Grande Halle de la Villette à Paris. 47 000 visiteurs attendus, plus de 200 exposants présents, en amont des inscriptions sur le site APB - "admission post-bac". A partir du 20 janvier et jusqu'au 20 mars, les élèves devront rentrer leurs voeux de poursuite d'études dans l'enseignement supérieur sur le site APB. Explications de Sonia Bourhan.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......