LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
François Fillon a été élu à la primaire de la droite et du centre

François Fillon champion de la droite pour 2017, comment va-t-il rassembler son camp ?

13 min

François Fillon a été plébiscité, hier, par près de 67% des électeurs de la primaire de la droite et du centre, face à Alain Juppé. L'heure est maintenant au rassemblement, mais sur quelles bases ? Analyse de Christine Moncla.

François Fillon a été élu à la primaire de la droite et du centre
François Fillon a été élu à la primaire de la droite et du centre Crédits : Irina Kalashnikova Sputnik - AFP

Comment la droite va-t-elle se rassembler après la victoire de François Fillon à la primaire ? "Les électeurs ont trouvé en moi les valeurs françaises", "c'est une victoire de fond", "une "vague qui a brisé tous les scénarios écrits d'avance". C'est la lecture de François Fillon, après sa nette victoire, hier, à la primaire de la droite et du centre. L'ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy a recueilli 66,5% des suffrages contre 33,5% pour son rival du second tour, Alain Juppé (résultats quasi définitifs). A moins de six mois de la présidentielle, François Fillon a assuré qu'il aurait "besoin de tout le monde" dans son camp pour "vaincre" la gauche et le Front national. Après une campagne parfois électrique, est-ce que l'appel au rassemblement de François Fillon a été entendu par le camp perdant hier, celui des juppéistes ? Analyse de Christine Moncla.

En miroir, la gauche est plus divisée que jamais : Alors que la droite a choisi un nouveau leader, François Fillon pour se porter candidat en 2017, c'est une toute autre histoire à gauche. Rumeurs de démission autour de Manuel Valls hier soir, soutien du PCF à Jean-Luc Mélenchon, et puis le Parti radical de gauche, allié traditionnel du PS, a décidé samedi de présenter sa présidente, Sylvia Pinel, sans passer par la case "primaire". Week-end sous le signe de la cacophonie à gauche, décrypté par Ludovic Piedtenu.

Près de 10.000 Syriens ont fui, ce week-end, les quartiers jusque là détenus par les rebelles, à l'est d'Alep : Les habitants tentent de fuir vers les zones gouvernementales, pour échapper, disent-ils, à la violence des bombardements et à l'utilisation par le régime de Bachar Al Assad d'armes chimiques comme le chlore. Ces derniers jours, les forces loyalistes ont brisé les lignes rebelles. L'ancienne capitale économique de la Syrie, enjeu majeur du conflit, est la cible d'une violente offensive menée par Damas et son allié, Moscou. Les troupes du régime syrien contrôlent désormais au moins un tiers d'Alep-est. Explications d'Eric Biegala.

Procès Zerkani à Bruxelles : Autour de lui ont gravité certains terroristes du 13 novembre, comme Abdelhamid Abaaoud. Khalid Zerkani, l'un des plus grands recruteurs de djihadistes en Belgique, est jugé en correctionnelle à partir d'aujourd'hui à Bruxelles. Ce Marocain de 43 ans a déjà ete condamné cette année à 15 ans de prison ferme, en tant que dirigeant d'un groupe terroriste. Il a agi à Molenbeek entre 2012 et 2014. Cette fois, il s'agit d'un nouveau procès dans le cadre d'une autre filière de recrutement de combattants pour la Syrie. Khalid Zerkani espere pouvoir echapper à ce second procès. Correspondance à Bruxelles de Laxmi Lota.

Les Cubains pleurent en masse leur "Comandante" Fidel à La Havane : Des centaines de milliers de Cubains sont attendus, ce matin, place de la Révolution à La Havane, théâtre d'innombrables discours fleuves de Fidel Castro. Le "leader maximo" est mort à l'âge de 90 ans. Après 3 jour de deuil national à Cuba, les commémorations vont enfin commencer. Préparations suivies par Delphine Mikéli.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......