LE DIRECT
La fusillade de Las Vegas, la plus meurtrière de l'histoire moderne des Etats-Unis

Fusillade à Las Vegas : pourquoi un retraité de 64 ans a-t-il tiré sur la foule, venue écouter un concert ?

11 min

Le FBI cherche à établir le profil du tireur de Las Vegas, Stephen Paddock, 64 ans, après la fusillade la plus sanglante commise dimanche soir aux Etats-Unis. Bilan provisoire : 59 morts et 527 blessés. Les autorités ont rejeté la revendication du groupe Etat islamique.

La fusillade de Las Vegas, la plus meurtrière de l'histoire moderne des Etats-Unis
La fusillade de Las Vegas, la plus meurtrière de l'histoire moderne des Etats-Unis Crédits : Simon MALFATTO, Sabrina BLANCHARD / AFP - AFP

Que sait-on du tireur de Las Vegas qui a tué 59 personnes et blessé 527 autres ? Les habitants de Las Vegas affluent dans les hôpitaux, pour donner leur sang aux 527 personnes touchées par balles ou éclats de balles, en plus des 59 morts recensés à cette heure. C'est l'élan de solidarité qui a gagné, spontanément, les Américains après ce qui est, désormais, tristement connu comme la fusillade la plus sanglante de l'histoire moderne des Etats-Unis. Dimanche soir, alors que des milliers de spectateurs assistaient à un concert de country, en plein air dans la ville royale des casinos. Stephen Paddock, un retraité de 64 ans, équipé de multiples fusils d'assaut, a mitraillé la foule, perché depuis sa chambre d'hôtel, qui surplombait le concert. Cet ancien comptable, aisé, menait une existence sans histoire à Mesquite, une petite ville d'environ 18.000 habitants du Nevada, à quelque 120 km de Las Vegas, dans un quartier récent et "très calme" prisé des retraités, selon la police locale. Son attaque a été revendiquée par le groupe Etat islamique mais les autorités américaines n'ont pas à ce stable établi de lien avec l'organisation djihadiste. En direct des Etats-Unis, Marco Wolter nous dresse le profil du tireur de cette fusillade, qui relance le débat sur les armes à feux aux Etats-Unis.

Des proches des victimes de l'attaque au couteau à Marseille
Des proches des victimes de l'attaque au couteau à Marseille Crédits : ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP - AFP

Polémique après l'attaque au couteau de Marseille : Deux jeunes femmes, deux cousines d'une vingtaine d'années ont été tuées, dimanche après-midi, sur le parvis de la gare Saint-Charles. Elles ont été poignardées par un homme, dont on a appris, hier, qu'il était en situation irrégulière, au centre d'une enquête administrative. Après une garde à vue vendredi, il avait été remis en liberté samedi à Lyon, la veille de son attaque au couteau. Y'a-t-il eu défaillance de l'administration ? Le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb a saisi l'Inspection générale de l'administration pour "faire toute la lumière sur l'action des services de l'Etat et (...) être en mesure d'en tirer, si nécessaire, les enseignements". Par ailleurs, la revendication par le groupe Etat islamique pose encore question selon une source proche de l'enquête.

5 personnes ont été interpellées hier soir et placées en garde à vue après la découverte de plusieurs bonbonnes de gaz, au pied d'un immeuble du XVIe arrondissement de Paris, avec un système de mise à feu qui apparemment et heureusement n’aurait pas fonctionné.

Et c'est dans ce contexte que le projet de loi antiterroriste va a-être soumis, cet après-midi, au vote solennel à l'Assemblée nationale : Ce texte, porté par le ministre de l'Intérieur, cherche à sortir de l'état d'urgence, en transposant dans le droit commun certaines mesures jusque là réservées au régime d'exception. Perquisitions administratives, assignations à résidence, extension des contrôles d'identité près des frontières, "aux abords des gares", et non plus à l'intérieur seulement, ainsi que "dans un rayon de 20 km autour des ports et des aéroports internationaux les plus sensibles, -des contrôles sans réquisition d’un procureur, et sans justifier de la moindre infraction : l'opposition a bien fait entendre ses inquiétudes, la semaine dernière, mais sa division l'a rendue presque inaudible. Analyse d'Antoine Marette.

La Catalogne en quête d'indépendance
La Catalogne en quête d'indépendance Crédits : Anella RETA, Gustavo IZUS, Sonia GONZALEZ / AFP - AFP

En Catalogne, c’est jour de grève générale : Les indépendantistes catalans, renforcés par les principaux syndicats, entendent ainsi protester contre les violentes charges policières de dimanche, lors du référendum interdit par la justice. La grève générale est, bien sûr, aussi, une manière de faire pression sur Madrid, pour que le pouvoir central reconnaisse la victoire du "oui" à l'indépendance. Et dans la région qui représente 16% de la population totale espagnole, avec 7,5 millions d'habitants, 20% du PIB du pays et 25% de ses exportations, la grève générale est une arme qui peut coûter cher. 200 millions d'euros par jour, lors des mobilisations précédentes où un tiers de l'économie catalane avait été paralysée. Aujourd'hui, c'est bien toute la région qu'une quarantaine de syndicats et d’associations appellent à "mettre à l’arrêt". Reportage de notre envoyée spéciale à Barcelone, Géraldine Hallot.

La Catalogne, région stratégique en Espagne
La Catalogne, région stratégique en Espagne Crédits : Sabrina BLANCHARD, Thomas SAINT-CRICQ / AFP - AFP

¿ Cataluña, y ahora qué ? Que va-t-il se passer, maintenant en Catalogne ? Plusieurs options sur la table. Détails dans le journal de 7h30, avec le Choix de la rédaction.

Le Domestikator, oeuvre issue de l'atelier artistique néerlandais Youp Van Lishout ne sera finalement pas exposée dans le jardin des Tuileries le 17 octobre prochain, dans le cadre de la FIAC, la foire internationale d'art contemporain hors les murs. Le musée du Louvre, qui régit les jardins, a retoqué la pièce monumentale, pour son évocation explicite d’un acte sexuel. Les précisions de Cécile de Kervasdoué.

Le chanteur et guitariste de rock Tom Petty est mort, hier, à l'âge de 66 ans
Le chanteur et guitariste de rock Tom Petty est mort, hier, à l'âge de 66 ans Crédits : KEVORK DJANSEZIAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP - AFP

Mort de Tom Petty à l'âge de 66 ans : Il s'est éteint, hier soir, entouré de sa famille et des membres de son groupe, les "Heartbreakers". Le chanteur et guitariste de rock américain Tom Petty est mort d'un arrêt cardiaque à l'âge de 66 ans. Il avait connu le succès avec des titres rock aux accents folk, comme "Free Fallin", "Don't Come around here no more", "American Girl", "Mary Jane's last dance" ou encore "I Won't Back Down", où les anciens Beatles, George Harrison et Ringo Starr apparaissent dans le clip. Tom Petty était "un grand interprète, rempli de lumière, un ami, et je ne l'oublierai jamais", a déclaré Bob Dylan. Extrait de la chanson "Mary Jane's last dance".

Chroniques

7H12
3 min

Le Billet économique

Quand les emplois fondent sous l'effet des fusions acquisitions

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......