LE DIRECT

JOURNAL DE 7H DE Thomas Cluzel

8 min
À retrouver dans l'émission

Si les agences de notation semblent à même aujourd'hui de dicter la marche du monde ... les dirigeants politiques eux ne semblent pas tout à fait prêts encore à se laisser évaluer à leur tour ... Premier concerné ... le président Obama a tenu hier un discours volontariste en assurant que son pays méritait toujours d'être noté triple A ... En clair ... à quelques mois de la présidentielle ... le chef de la maison blanche n'entend pas se laisser désigner comme le mauvais élève de la classe ... manière aussi ... de renvoyer les dites agences ... partiellement co-responsables de la crise financière de 2008 à leurs chères études ... Un discours qui n'a pas franchement convaincu en revanche la bourse de New York ... Wall Street a même enregistré un pic à la baisse au moment où le président s'adressait à la Nation.

C'est une correspondance de Pierre Yves Dugua

BOB

Et en dépit de l'intervention du président américain ... la dégradation de la note des Etats-Unis reste perçue par les marchés comme une sorte d'interdiction qui pèse sur une nouvelle politique de relance ... D'autant qu'elle vient s'ajouter à une longue liste d'indicateurs décevants ... qu'il s'agisse du ralentissement des activités de service ... mais aussi de la baisse des commandes à l'industrie ou bien encore de la faible consommation des ménage ... Du coup ... la panique a rattrapé les investisseurs sur les deux rives de l'Atlantique ... La journée d'hier s'est à nouveau soldée par de fortes baisses sur tous les marchés ... A paris notamment le CAC 40 a cédé 4.68% ... Alors à présent la décision de la Banque centrale européenne d'acheter des obligations espagnoles et italiennes ... autrement dit ... de racheter de la dette publique pourrait nous dit-on freiner cette chute ... Sauf que ce rachat ne se fera probablement pas sans conditions ... Ce qui laisse d'ores et déjà présager une rentrée sociale agitée ... car les citoyens se rendent bien compte de l'absurdité du système ... Lorsqu'en 2008 ... les banques s'étaient retrouvées au bord du gouffre ... pour des produits financiers toxiques dont les agences de notation d'ailleurs ne s'étaient pas émues à l'époque ... et bien les Etats avaient du s'endetter pour les sauver de la faillite ... De sorte qu'aujourd'hui ce sont ces mêmes banques qui se plaignent de la situation financière des Etats ... C'est ce qu'on appelle poliment un cercle vicieux ... Alors est-il encore possible d'en sortir ? Elément de réponse avec Michel Aglietta ... professeur d'économie à l'université Paris X joint au téléphone par Sébastien Berriot

BOB

La recherche des responsabilités ... C'est un sujet a priori de circonstances surtout lorsqu'il s'agit de débusquer les fraudeurs ... Alors en la matière le gouvernement a choisi sinon son camp du moins ses priorités en s'attaquant à la fraude sociale ... Le week-end dernier le ministre des transports Thierry Mariani a réclamé un fichier généralisé des allocataires ... Depuis l'opposition dénonce une nouvelle stigmatisation des plus modestes et note par ailleurs que la fraude aux prélèvements d'origine patronale cette fois-ci est nettement supérieure à celle qui affecte les prestations ... Enfin le président du nouveau centre Hervé Morin a estimé pour sa part hier que "ficher les plus pauvres à des fins électoralistes ne saurait être une réponse à la détresse de millions de personnes honnêtes qui aspirent avant tout à sortir de la spirale de l'exclusion".

L'exclusion justement elle passe notamment par le logement ... Seulement voilà ... compte tenu notamment de la hausse des taux d'intérêt mais aussi de la hausse générale des prix ... 12.5% à Paris en un an ... et bien les ventes de logements neufs par les promoteurs ont chuté de 19% au premier semestre par rapport à l'année 2010 ... En cause donc le coût exorbitant du foncier à Paris intra muros ... Je vouspropose d'écouter Me Pierre Bazaille président de l’Institut Notarial de l’immobilier interrogé par Rémi Ink

BOB

Les violences se sont poursuivies à Londres hier pour le troisième jour consécutif et se sont propagés dans la nuit aux villes de Birmingham et de Liverpool contraignant le Premier ministre David Cameron à écourter ses vacances en Toscane ... Une réunion d'urgence est prévue aujourd'hui avec les services de secours.

Il aura fallu plus de 2000 morts ... en majorité des civils pour que les pays du Golfe se résignent à condamner le régime syrien ... L'Arabie Saoudite ... le Koweït et Bahreïn ont décidé de rappeler leurs ambassadeurs respectifs ... Une manière donc de se joindre au concert de protestations internationales contre la répression de la révolte ... Du coup c'est vrai que le président Bachar El-Assad apparait aujourd'hui de plus en plus isolé ... mais rien pour l'instant ne semble pouvoir arrêter la machine de guerre du régime qui a fait encore huit morts hier ... C'est peu ou prou l'analyse de Hasni Habidi ... directeur du centre d'étude et de recherche du monde arabe à Génève joint au téléphone par Annabelle Grelier

BOB

Et j'ajoute que dans une nouvelle tentative de convaincre le pouvoir de cesser la répression ... le chef de la diplomatie turque est attendu

aujourd'hui à Damas.

En Libye ... dix jours après l'assassinat du général Younès ... le Conseil national de transition ... l'organe politique de la rébellion a limogé hier son "bureau exécutif" ... l'équivalent de son gouvernement.

On termine avec un mot du temps pour aujourd'hui ... En dépit d'une amélioration sensible la moitié nord et Est du pays connaitra encore de nombreux passages nuageux ... Les températures de 12 à 17° ce matin et jusqu’à 30° au meilleur de la journée.

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......