LE DIRECT
Theresa May va tenter d'infléchir l'accord déjà négocié sur le Brexit, aujourd'hui à Bruxelles

Theresa May en sursis

12 min

Elle résiste encore : hier Theresa May a survécu au vote de défiance de son parti, le parti conservateur. Une semi-victoire car la première ministre britannique reste extrêmement fragilisée. Aujourd'hui à Bruxelles elle va tenter d'obtenir l'aide de ses partenaires européens.

Theresa May va tenter d'infléchir l'accord déjà négocié sur le Brexit, aujourd'hui à Bruxelles
Theresa May va tenter d'infléchir l'accord déjà négocié sur le Brexit, aujourd'hui à Bruxelles Crédits : Isabel Infantes - Maxppp

Elle a pour ainsi dire sauvé sa tête. Hier la première ministre britannique Theresa May était l'objet d'un vote de défiance de la part de son parti, le aprti conservateur. Au total elle obtient 200 votes de soutien, mais 117 de défiance. Une position qui reste donc très inconfortable pour la première ministre qui se débat depuis plusieurs jours pour tenter de faire voter l'accord qu'elle a négocié avec les européens sur le Brexit. Même si ce vote ne l'a pas forcée à démissionner, la marge de manœuvre qui lui reste est quasi inexistante.

En France, la police diffuse depuis hier soir la photo du suspect de la fusillade de Strasbourg, Chérif Chekatt. Elle a lancé hier soir un appel à témoin. Quant aux informations sur son profil, elles arrivent au compte goutte.  

Hier, dans la foulée des annonces pour calmer la crise des gilets jaunes, plusieurs patrons de grands groupes publics et privés ont été reçus à l'Elysée, où le président de la République leur a demandé de participer au soutien du pouvoir d'achat. Samedi commencera la grande concertation, qui doit se tenir avec les représentants des territoires, sur le sujet_ entre autres_des services publics, notamment en milieu rural.

A Mantes la Jolie, cinq plaintes ont été déposées contre les forces de l'ordre et une vingtaine d'autres sont en préparation. Sur place les mères d’élèves sont toujours choquées par les conditions d'interpellation et de garde à vue infligées à leurs enfants filmés à genoux les mains sur la têtes pendant 2 à 5h. Dans le quartier du Val Fourré à Mantes la Jolie elles continuaient hier à se mobiliser.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......