LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le Premier ministre, Edouard Philippe, face aux députés hier

Dans son discours de politique générale, Edouard Philippe replace l'écologie au centre des priorités du quinquennat

12 min
À retrouver dans l'émission

Le Premier ministre a annoncé plusieurs mesures en faveur de l'écologie lors de son deuxième discours de politique générale hier à l'Assemblée nationale.

Le Premier ministre, Edouard Philippe, face aux députés hier
Le Premier ministre, Edouard Philippe, face aux députés hier Crédits : Vincent Isore - Maxppp

Edouard Philippe donne la marche à suivre pour le deuxième acte du quinquennat d'Emmanuel Macron. Dans son discours de politique général, le Premier ministre a listé les réformes à venir. Deux mots ont particulièrement été répétés hier : ceux d'urgence et de confiance. L'opposition, la gauche et le rassemblement national lui opposent leur défiance. Analyse de Rosalie Lafarge :

Écouter
1 min
L'opposition n'est pas convaincue par les annonces d'Edouard Philippe

Une prise de parole largement teintée de vert : l'écologie devrait prendre une place encore plus forte dans les mois à venir. Explications de Véronique Rebeyrotte :

Écouter
1 min
L'écologie, sujet majeur à venir de la fin de quiquennat
Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Dans les autres titres du journal

Au Royaume Uni, l'ancien maire de Londres, Boris Johnson est le favori pour succéder à Theresa May à la tête du parti conservateur. Pourtant, cet ardent défenseur du Brexit n'a pas les faveurs de tous les partisans du divorce. Ses opposants lui ont fait savoir hier à la sortie de sa conférence de presse. Reportage d'Antoine Giniaux.

De leur côté, les ministres européens des finances se réunissent pour définir les contours du budget de la zone euro avec en filigrane la problématique italienne. La dette transalpine explose, elle atteint 132% du PIB au lieu des 60 autorisés par les traités. Les sanctions se rapprochent mais l'Italie tente de dissuader les européens de la pénaliser encore plus.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......